Bonjour ! Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais je trouve que je lis peu de livres ayant pour personnages principaux des personnes âgées. Est-ce dû à mes choix ou à ce qui nous est proposé ? Je n’en sais rien. J’ai donc eu l’idée de vous proposer aujourd’hui cinq livres qui mettent ces « seniors » en avant.

Et puis, Paulette…, Barbara Constantine

J’en ai parlé dans mon bilan lecture du mois de juilletEt puis, Paulette… est un roman rempli de solidarité. Plusieurs personnes âgées en viennent à vivre ensemble (avec des étudiants, également), pour diverses raisons. C’est le livre qui m’a inspiré ce billet (ainsi qu’un foyer dans les Sims 4, une autre passion). Et puis, Paulette…, c’est tout simplement la vie, le temps qui passe, les souvenirs, les différents âges de la vie. Un grand roman, peut-être pas, mais un roman qui se lit rapidement, et qui est agréable, en nous rappelant de nous serrer les coudes plutôt que de nous détruire les uns les autres (ou de nous ignorer, tout simplement, mais j’aime bien exagérer de temps en temps).

Couverture Et puis, Paulette...

L’habit ne fait pas le moineau, Zoé Brisby

Si vous souhaitez une lecture marrante aux allures de road-trip, foncez sur L’habit ne fait pas le moineau de Zoé Brisby ! Déjà l’autrice est adorable ; elle m’avait proposé son roman en service presse, et avait écouté mes remarques, m’avait expliqué ses choix, ne s’offusquant pas des deux ou trois points qui m’avaient un peu gênée. Il y en avait de toute façon très peu, malgré un genre que je lis de moins en moins, et pour lequel je suis de plus en plus exigeante. Maxine, nonagénaire qui n’a pas froid aux yeux, fait revenir la jeunesse dans la tête de tous les lecteurs au cours de son voyage avec Alex, vingt-cinq ans. Haute en couleurs, elle est très attachante. Pour en savoir un peu plus, vous pouvez lire  mon billet.

Couverture L'habit ne fait pas le moineau

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson

Pour rester dans l’humour, il y a le bien connu Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire. Un centenaire qui s’échappe de sa maison de retraite et vivra des aventures plus loufoques les unes que les autres, qui ne manqueront pas de vous arracher au moins un sourire. En parallèle, Jonas Jonasson a réinventé l’Histoire pour créer celle de son personnage, qui a côtoyé les « géants » de ce monde, a créé les machines de guerre les plus effroyables, a modifié le destin de l’humanité. J’ai été un peu déçue pour ma part, car je trouvais qu’il y avait trop de longueurs, et que le passé du personnage n’avait pas grand intérêt. Cependant, j’ai beaucoup ri lors de certains passages et le roman a rencontré son public, étant donné le succès qu’il a eu. Il y a même eu une adaptation cinématographique, mais elle a pour sa part fait peu de bruit.

Couverture Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Nous vieillirons ensemble, Camille de Peretti

Lu il y a un bon nombre d’années maintenant, Nous vieillirons ensemble est un roman qui m’a beaucoup touchée. Il se déroule dans une maison de retraite et se concentre sur divers personnages, dont certains sont atteints de maladies, d’autres simplement complètement seuls. Camille de Peretti a choisi une construction particulière et intéressante pour composer son roman, et écrit un peu sur le quotidien des soignants et des familles. Encore une fois, c’est la vie, pas toujours facile, mais parfois belle, qui nous est contée. J’avais été très émue en le lisant, je m’étais attachée aux personnages et n’avais pas envie de quitter le récit, et je le cherche depuis longtemps pour en avoir une copie dans ma bibliothèque.

Couverture Nous vieillirons ensemble

L’obsolescence programmée de nos sentiments, Zidrou et Aimée de Jongh

Ce dernier livre est une bande dessinée. Je ne l’ai pas lue, mais souhaite le faire depuis quelques années, sans pouvoir mettre la main dessus. Je ne vais donc pas pouvoir vous dire grand-chose, et vous laisserai simplement le résumé trouvé sur Livraddict. Je vous laisse aussi la parole si vous l’avez lu pour nous dire ce que vous en avez pensé.

D’Aimée de Jongh, je vous recommande Le retour de la bondrée. De Zidrou, Les folies bergère.

Lui, il s’appelle Ulysse. Il est veuf depuis plusieurs années et lorsqu’il perd son travail de déménageur, à 59 ans, une grande solitude s’empare de lui. Impossible même de s’entourer de ses enfants : sa fille est morte dans un accident à l’âge de 16 ans et son fils est très pris par son travail.
Elle, c’est Mme Solenza. Méditerranée de son prénom, 62 ans au compteur. Ancien modèle (elle a fait la couverture de Lui dans sa jeunesse !), elle ne s’est jamais mariée et tient la fromagerie de sa mère qui vient de décéder après une longue maladie.
Si leurs jours s’écoulent tristement et leurs occupations ne suffisent pas à masquer l’isolement qui est le leur, c’était sans compter un miracle émotionnel. Car entre cette femme et cet homme va se tisser une histoire d’amour d’autant plus belle qu’elle est tardive, et merveilleusement porteuse d’avenir…

Couverture L'obsolescence programmée de nos sentiments


Voilà pour mes quelques idées, n’hésitez pas à en proposer d’autres ! D’ailleurs, comme je termine ce billet, je pense au manga en deux tomes Les temps retrouvés, dont je ne sais plus si j’ai parlé sur le blog.

Je vous retrouve bientôt pour un billet sur L’Assommoir, de Zola (spoiler : j’ai aimé, quelle surprise !).