Une rencontre peut changer votre vie.

Couverture L'habit ne fait pas le moineau

Tout d’abord, je tiens à remercier Zoe Brisby de m’avoir proposé ce service presse, en prenant, en plus, le temps de m’expliquer pourquoi elle m’avait choisie. Dans son message, elle décrivait L’habit ne fait pas le moineau comme étant «un livre feel-good qui permet d’aborder des thèmes profonds sous un aspect léger et humoristique». Je suis ravie de pouvoir vous dire qu’elle n’avait pas menti ! C’est exactement comme ça que je décrirais son roman ! 

Alex, 25 ans, est en pleine dépression suite à un chagrin d’amour. Dans le cadre d’un covoiturage, il rencontre Maxine, nonagénaire, qui fugue de sa maison de retraite. S’ensuit un road-trip complètement fou, à travers lequel les deux protagonistes se confieront l’un à l’autre et s’épauleront à travers des péripéties parfois farfelues.

Si j’ai beaucoup aimé Alex, la star de ce roman, c’est Maxine. Elle me fait penser à mon arrière-grand-mère, qui a le même âge, et qui est aussi fringante qu’elle (quoiqu’un peu moins en forme). Maxine est originale, elle fait ce qu’elle veut, sans se préoccuper de l’avis des autres, et elle tente de transmettre ça à Alex. Alex, de son côté, a ce que beaucoup appelleraient des « goûts de vieux ». Complètement perdu, il s’empêche complètement de vivre. À sa façon, il est très touchant. Ils le sont tous les deux.

D’ailleurs, j’ai apprécié de lire un roman feel-good avec pour personnages principaux un jeune homme et une femme âgée. Les femmes entre 20 et 40 sont généralement les plus représentées dans ce genre littéraire, et ça fait du bien de pouvoir lire autre chose. Ça peut également permettre à de nouveaux lecteurs de s’intéresser à ce genre. D’autant plus qu’aucun sentiment amoureux ne se développe entre Maxine et Alex. Ainsi, c’est un roman feel-good qui porte bien son nom, puisqu’il m’a fait beaucoup de bien !

Zoe Brisby nous parle de sujets difficiles (que je ne peux évidemment pas vous révéler) avec sensibilité et humour. J’aurais aimé que certains éléments soient un peu plus approfondis, pour ajouter un peu plus de psychologie, mais cela n’enlève rien au roman. Les personnages évoluent au rythme de situations parfois rocambolesques, parfois touchantes ; ils doivent sans cesse se dépasser au cours de leur aventure. Ils sont aussi amenés à se confier, chacun ayant vécu des drames, touchant profondément ma sensibilité. L’amitié qui se développe entre eux est belle et intéressante.

L’auteure analyse finement ses personnages, décrit leurs réactions et émotions avec justesse, en utilisant un narrateur externe. Ainsi, à chaque péripétie, nous connaissons à la fois le point de vue d’Alex et celui de Maxine, nous permettant de nous mettre à leur place. Un bel exercice pour développer sa tolérance et sa compréhension. Un peu comme si nous étions  médiateur et que chacun des deux personnages se confiait à nous. Cela démontre bien que tout n’est ni tout noir, ni tout blanc et nous fait nous questionner sur nos propres certitudes

J’en ai parlé avec l’auteure durant ma lecture : certains événements ne me plaisaient pas, à titre personnel. Je trouvais que c’était un peu trop « foufou » par moment. Cependant, parmi ces événements (que je ne peux pas détailler… que de mystères ! 😉 ), je dois dire que certains sont facilement justifiables. Dans une situation pareille, dans la vraie vie, ils seraient susceptibles de se produire. Ils ont aussi une tout autre utilité, que Zoe a pris le temps de m’expliquer. Derrière des moments farfelus se cachent de petits messages à caractère social, et c’est là tout le talent de l’auteure que d’avoir su les faire passer avec autant d’humour et de légèreté !                   

Je ne peux que vous recommander ce livre, si vous aimez les romans feel-good, mais que vous n’en pouvez plus des clichés de ce genre (je ne les critique pas, ils peuvent avoir du sens !), d’autant plus qu’il se lit rapidement. Il vous fera passer du rire aux larmes, et qui sait, vous inspirera peut-être !

De toute façon, je le recommande, rien que pour y découvrir la signification (voire LES significationS) du titre 😉 Un indice : il montre l’une des caractéristiques de Maxine… 

N’hésitez pas à aller voir la page Facebook de Zoe !

Autoédité.

Publicités