Recherche

Une vie, des livres

Catégorie

France

Mes lectures de juin 2019

En juin, j’ai fait une grande pause sur le blog, mais je n’ai pas cessé de lire et ai terminé neuf livres. Lire la suite

Publicités

Notre-Dame de Paris – Victor Hugo

« Il y a aujourd’hui trois cent quarante-huit ans six mois et dix-neuf jours que les Parisiens s’éveillèrent au bruit de toutes les cloches sonnant à grande volée dans la triple enceinte de la Cité, de l’Université et de la Ville. »

Couverture Notre-Dame de Paris Lire la suite

Lectures pêle-mêle #4 – Spécial Lire en couleurs + 1 abandon

Au menu : une nouvelle russe, un livre historique, une BD et un manga (abandonné).

cover lire en couleurs
Lire la suite

L’Inondation – Émile Zola

Le titre est on ne peut plus clair : Louis Roubieu, soixante-dix ans, et sa famille (nombreuse) subissent une inondation suite au débordement de la Garonne. Lire la suite

Lire ! – Bernard et Cécile Pivot

On ne présente plus Bernard Pivot. Il signe ici, en compagnie de sa fille, Cécile, un livre sur la lecture, pour les passionnés comme pour les moins grands lecteurs.

Couverture Lire ! Lire la suite

La Grande Roue – Diane Peylin

Emma, dix-neuf ans, rencontre un homme au pied d’une grande roue. Elle deviendra sa poupée rousse, s’occupera d’elle. À travers ce récit, trois autres mettant en scène une femme en robe rouge, un vagabond, et un commissaire de police.

Couverture La grande roue Lire la suite

Mangas-mélo #9 – Spécial Save me Pythie

J’ai lu peu de mangas ces derniers temps… À vrai dire, je n’ai fait que lire les derniers tomes de Save me Pythie. Voici donc mes avis sur les quatre derniers opus, rédigés chaque fois juste après ma lecture.

Lire la suite

Pour une nuit d’amour – Émile Zola

Julien joue de la flûte pour la belle Thérèse qu’il aperçoit chaque jour de sa fenêtre. Thérèse ne le regarde pourtant pas, l’ignore. Jusqu’au jour où elle l’invite…

Couverture Pour une nuit d'amour Lire la suite

Gueule d’amour – Delphine Priet-Mahéo et Aurélien Ducoudray

Si la guerre me rappelait tous les jours qu’elle m’avait épargné, la moindre des politesses, c’était de pas me foutre de sa gueule, vu qu’elle s’était déjà payé la mienne.

Couverture Gueule d'amour Lire la suite

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑