Article récapitulatif sur le coup de cœur qu’a été l’adaptation manga des MisérablesSans spoilers.

Ah là là, quelle série ! Que d’émotions, d’attachement ! Vraiment, j’étais triste de quitter cet univers. Quel manga me ferait autant d’effet par la suite ? Je ne sais toujours pas. 

Couverture Les Misérables (manga), tome 1Couverture Les Misérables (manga), tome 2

Si vous avez suivi mes différents avis sur chaque tome, vous aurez compris que les larmes ont coulé à plusieurs reprises. Le vrai coup de cœur a commencé avec le tome 2 (j’ai pleuré en public, tant pis), même si j’avais beaucoup apprécié le premier. Et puis mon amour pour cette série a perduré au long des tomes restants (huit en tout).

Couverture Les Misérables (manga), tome  3Couverture Les Misérables (manga), tome 4

Mon personnage préféré est sans contredit Jean Valjean. Courage, abnégation, force, humanité, tout cela le caractérise bien, à mes yeux. Vraiment, je vais devoir remplacer Edward Fairfax Rochester à la tête de mes book boyfriends (il va falloir que je révise la liste tout court). Les personnages sont complexes, intéressants, attachants. Même les « méchants », je vous jure (enfin, sauf un ou deux, peut-être). Que dire de Fantine, d’Éponine, d’Anjolras ?

Couverture Les Misérables (manga), tome 5Couverture Les Misérables (manga), tome 6

Et puis toute cette critique de la société, cette description de la vie misérable que mènent certains. Des thèmes importants comme l’amour, la famille, la conscience, l’hypocrisie, la vérité/le mensonge, etc. nous accompagnent au fil de la lecture. Les points de vue des personnages sont montrés, permettent de voir que rien n’est tout blanc ou tout noir, nous font réfléchir. Il y a aussi un pan historique évident, bien que je suppose qu’il n’est pas aussi développé que dans l’oeuvre de Victor Hugo.

Couverture Les Misérables (manga), tome 7Couverture Les Misérables (manga), tome 8

D’ailleurs, je pense que lire l’adaptation manga m’a permis de découvrir cette oeuvre afin de pouvoir ensuite me diriger vers les romans. Parfois, il vaut mieux découvrir une adaptation pour passer à l’oeuvre d’origine (roman ou autre). Ça peut être encourageant, nous faire passer par-dessus ce qui nous fait peur ou nous embête ! Êtes-vous de cet avis ?

Voilà pour cet avis final sur la série Les Misérables, que j’ajoute immédiatement à mes coups de cœur. J’ajouterais que certains dessins sont frappants, apportent eux aussi leur lot d’émotions, offrent un joli complément !

Avez-vous lu Les Misérables ? Quel est votre personnage préféré ?

Éditions Kurokawa.

Publicités