Un deuxième tome toujours très sympa ! 

Couverture Aya de Yopougon, tome 2

***** Cette chronique peut potentiellement contenir des spoils pour ceux qui n’auraient pas lu le premier tome *****

Toujours dans l’esprit du premier tome, nous découvrons quelques nouvelles coutumes à travers cette BD. Un tome enrichissant, qui entre encore plus dans la vie personnelle des personnages phares. D’ailleurs, un petit récapitulatif des personnages est donné au début ! (Comme ça, j’étais moins perdue que dans le premier tome)

L’intrigue autour du bébé d’Adjoua, l’une des copines d’Aya, est la plus présente au début. On suit aussi Moussa, qui va commencer à travailler auprès de son père. Bintou, quant à elle, rencontre Grégoire, qui vit à Paris, et rêve d’une vie fantastique. Finalement, Aya est un peu moins présente dans les intrigues. Cependant, c’est un peu l’ancre, le lien entre tous les personnages et les événements. Sans abandonner ses envies, elle montre son sérieux, sa générosité et sa disponibilité. J’aime observer les différences de caractère entre les trois copines. 

Ce second tome est plus rythmé, les événements s’enchaînent, comme l’élection de Miss Yopougon qui approche. Les dessins colorés et le parler africain toujours présent finissent de nous plonger dans l’ambiance. Et, encore un fois, les petits bonus de fin sont charmants ! 

106 pages. Éditions Gallimard (Bayou).

Autres tomes chroniqués :

Aya de Yopougon, tome 1 – Aya de Yopougon, tome 3

Publicités