Jolie découverte d’une BD se déroulant en Côte d’Ivoire.

Couverture Aya de Yopougon, tome 1

Comme une bourrasque, cette BD éloigne tous les clichés. On y découvre une Côte d’Ivoire sans guerre, sans famine, avec des conditions de vie relativement bonnes et des habitants aux ambitions diverses.

Côté personnages, je m’y suis un peu perdue, bien qu’ils soient tous présentés au début. Si le titre de la BD peut faire croire qu’Aya est le personnage principal, je trouve qu’ils sont tous traités avec la même importance. Chacun a sa vie, sa personnalité, ses envies, ses problèmes. Leurs points de vue divergent, mais il n’y a aucun parti pris de la part des auteurs. 

Une histoire sympathique, des personnages auxquels je ne m’identifie pas particulièrement, mais que j’apprécie. J’ai surtout envie de voir Aya réaliser son rêve et poursuivre ses études. Et puis, il y a ce revirement de situation à la fin qui donne envie de continuer la saga. 

J’ai aimé les couleurs utilisées, le style de dessin également. Tout est harmonieux et le visuel correspond parfaitement à l’idée que je me fais de la Côte d’Ivoire. Le fond et la forme s’harmonisent pour mon plus grand bonheur.

Une BD assez légère, qui permet de se plonger dans la culture ivoirienne et dans le parlé africain. Cela peut parfois gêner la lecture, mais c’est assez amusant et puis, cerise sur le gâteau, un petit lexique s’est glissé dans les dernières pages (ainsi que quelques autres surprises…).

Je lirai la suite très bientôt, en espérant m’attacher de plus en plus aux personnages et en apprendre plus sur la Côte d’Ivoire. 

Connaissez-vous cette saga ? Vous intéresse-t-elle ?

96 pages. Éditions Gallimard (Bayou).

Autres tomes chroniqués :

Aya de Yopougon, tome 2 – Aya de Yopougon, tome 3

Publicités