Sauveur & Fils est un véritable bijou à mettre entre toutes les mains. ❤

Couverture Sauveur et fils, tome 1

Sauveur Saint-Yves, c’est un psy. Il a un petit garçon de huit ans, Lazare, et plein de patients. Son épouse est décédée alors que Lazare n’était encore qu’un bébé. Et il a bien du mal à en discuter avec son fils. 

J’ai rapidement été conquise par ce roman. Je vous l’ai dit dans mes premières impressions , je l’ai découvert sur Livraddict il y a au moins un an et ce fut donc un vrai bonheur de le trouver dans la bibliothèque. C’était avant tout la plongée dans l’esprit humain qui me donnait envie. Mais Sauveur & Fils, c’est bien plus que cela. 

Sauveur et Lazare sont tous les deux très attachants. On sent l’amour qu’il se portent mutuellement. Lazare est un petit garçon curieux et, avec un papa psychologue, il en sait des choses ! Plongée dans leur petite vie, je n’avais pas du tout envie de les quitter. Il me tarde donc de lire la suite ! 

Vous l’aurez compris, puisque Sauveur est psy, on a le droit à un défilé de patients tous plus intéressants les uns que les autres. Une adolescente qui se scarifie, un petit garçon qui fait encore pipi au lit à neuf ans, une famille recomposée de partout, un ado dont la maman ne va pas bien du tout… Tous les sujets, ou presque, sont abordés. Le regret que l’on a, c’est de ne pas connaître le dénouement final à toutes les situations. Mais… certains de ces patients apparaîtront dans les tomes suivants ! 

Comme il s’agit d’un roman jeunesse, pas d’inquiétude, tous les thèmes, même les plus difficiles (dont je ne peux pas tellement parler, au risque de vous révéler trop d’éléments), sont abordés avec justesse et douceur. On est parfois pris aux tripes, parce qu’il s’agit quand même de souffrance intérieure, mais le vocabulaire et les situations sont adaptés aux plus jeunes. Et Sauveur & Fils pourrait peut-être en aider quelques-uns, qui sait ?

Il y a aussi cette découverte des Antilles, dont Sauveur est originaire, et tout ce mystère autour de sa famille, de son épouse dont il n’arrive pas à parler. Marie-Aude Murail sait aborder ces sujets avec légèreté, humour et sérieux. 

C’est pour moi le livre que les parents devraient faire lire à leurs ados, voire le livre qu’il faudrait lire à l’école. Frais, léger, mais aussi sérieux et important, il constitue une oeuvre à ne pas négliger. Il fait passer des messages en douceur. 

Bref, un immense coup de cœur pour Sauveur et son fils, pour les patients, pour la façon dont le roman a été pensé et écrit. Je ne peux que le recommander ! 

Connaissez-vous cette saga ? Avez-vous des lectures du même genre à me conseiller ?

329 pages. L’école des loisirs. 

 

 

Publicités