J’ai lu peu de mangas ces derniers temps… À vrai dire, je n’ai fait que lire les derniers tomes de Save me Pythie. Voici donc mes avis sur les quatre derniers opus, rédigés chaque fois juste après ma lecture.

Save me Pythie, tome 2 – Elsa Brants

Couverture Save me Pythie, tome 2

Après un mois, j’ai enfin eu le temps de poursuivre cette série, dont la suite est toujours aussi déjantée. Un nouveau personnage est rencontré, Élécathe, au caractère bien trempé. Un nouveau membre de « l’équipe » que j’apprécie beaucoup !

J’apprécie toujours autant les références mythologiques du manga, présentées avec humour et simplicité (avec, encore une fois, de jolis bonus à la fin !). Dans ce tome 2 sont ainsi présents Athéna, Arès, Éole, les Amazones, Méduse, et j’en passe. C’est assez drôle de voir comment Elsa Brants se réapproprie leurs histoires ! 

192 pages. Éditions Kana.

Save me Pythie, tome 3 – Elsa Brants

Couverture Save me Pythie, tome 3

Lu en deux fois, je constate que chaque tome de cette série devrait être savouré en une seule bouchée !

C’est effectivement la deuxième partie qui m’a le plus plu, notamment grâce à un retournement de situation totalement inattendu. Comment cette fin est-elle possible ? Que me réserve la suite ?

Il y a moins de nouveaux personnages dans ce tome, qui se concentre beaucoup sur Xanthe lui-même, ainsi que la révélation de l’identité de son père.

174 pages. Éditions Kana.

Save me Pythie, tome 4 – Elsa Brants

Couverture Save me Pythie, tome 4

Il est presque impossible de parler de ce tome sans dévoiler quoi que ce soit. Une situation totalement inattendue, que je n’avais jamais vue nulle part, qui apporte son lot de surprises et qui est assez fascinante. Elsa Brants dévoile en quelque sorte un nouveau pan de son imagination, produisant des événements relativement sombres, à bien y regarder, tout en gardant l’humour qui caractérise le manga depuis le début.

Le dernier tome s’annonce explosif, j’ai juste peur que le dénouement soit trop rapide et simple… à suivre !

176 pages. Éditions Kana.

Save me Pythie, tome 5 – Elsa Brants

Couverture Save me Pythie, tome 5

Le point final de toute l’histoire est là, et je ne suis pas déçue. L’alternative proposée par Elsa Brants est originale, inattendue, et plutôt chouette. Elle se concentre davantage sur l’action et fait encore une fois apparaître de nouveau personnages (Cronos et Rhéa, par exemple). Hormis lors de quelques passages, la psychologie des personnages n’est pas particulièrement fouillée. Le dénouement n’est heureusement pas trop rapide et ne cède pas aux facilités ! 

Je crois tout de même avoir préféré les premiers tomes, qui exploraient un peu plus les mythes. Dans l’ensemble, cette saga déjantée m’a fait passer de bons moments, légers et parfois instructifs.

192 pages. Éditions Kana.

Autres tomes chroniqués : Tome 1

Publicités