Pour la citation du mois, je vous propose un extrait de Garden of love de Marcus Malte, que je n’ai pas terminé… Et pourtant, j’en aimais bien le style, et cette citation que je vous laisse découvrir…

Couverture Garden of love

C’est le ciel qui donne sa couleur à la mer. Le fond aussi, dans une moindre mesure. Ce qu’il y a au-dessus et ce qu’il y a en dessous. Prise entre ces deux éléments sans lesquels elle ne serait qu’une vaste étendue transparente. Invisible. De l’eau. On y plonge le regard, il passe à travers. Rien ne le retient. 

Peut-être en est-il de même pour certains êtres. 

Oui, mais qui recueille en son sein les naufragés ?

Publicités