Pythie refuse les avances d’Apollon, qui lui inflige une malédiction : prédire des catastrophes sans être crue. Elle s’embarque dans une aventure auprès de Xanthe, fils caché de Zeus.

Couverture Save me Pythie, tome 1

Il y a un moment, on m’a conseillé Save me Pythie, car je souhaitais lire des mangas autour de la mythologie. Quand j’ai vu que la bibliothèque la plus près de chez moi le proposait, j’ai sauté sur l’occasion, et, en trente minutes, ma lecture était faite !

Au début, j’ai eu un peu peur ; c’est assez déjanté, aussi ce manga ne plaira-t-il pas à certaines personnes. L’auteure présente la mythologie grecque avec humour et modernité. Pour ma part, j’ai adoré ce premier tome, parfait pour passer un bon moment en s’instruisant.

D’ailleurs, à la fin se trouvent des pages bonus explicatives, qui présentent les personnages ainsi que des tableaux célèbres. L’humour y est encore présent, et c’est un vrai délice à lire !

L’héroïne, Pythie, quant à elle, est un personnage inventé, mais est drôle et forte. Apollon, lui, fait vraiment goujat dans son genre. Xanthe, quant à lui, est assez touchant, malgré son caractère.

191 pages. Kana.

Autres tomes chroniqués : Tomes 2 à 5

Publicités