On part en voyage ?

Couverture Cinq mille kilomètres par seconde

Italie. Piero et Nicola font la connaissance de Lucia. Norvège. Lucia y débarque quelques temps après, et nous avec. Égypte, quelques années plus tard. Piero y va en tant qu’archéologue.

À travers ces quelques destinations, Manuele Fior explore les relations amoureuses. Celles qui commencent, celles qui terminent. Les pourquoi, les comment. Tout ça à travers le thème du voyage. Peut-être que l’amour est un voyage, finalement ?

Si j’ai apprécié l’histoire, je reste sur ma faim, je trouve le tout un peu trop survolé. J’aurais aimé une histoire plus analytique, peut-être, qui décortique vraiment. Là, j’ai eu plutôt l’impression de lire des tranches de vie. Pas désagréable, mais ça s’oublie plutôt rapidement, malheureusement. 

J’ai davantage été séduite par les dessins, tout particulièrement par ceux représentant des paysages. J’ai aussi aimé que chaque pays/scène possède sa propre palette de couleurs. D’ailleurs, pour terminer, je vous montre celle de l’Égypte !

image3 (1)

Éditions Atrabile (Flegme). 144 pages.

Publicités