Pour Lire en couleurs, j’avais prévu de lire Un jardin de papier de Thomas Wharton, mais, au bout d’une centaine de pages, j’ai décidé d’arrêter ma lecture.

Couverture Un jardin de papier

Une histoire de livre(s). Un comte aimant les puzzles et vivant dans un château au fonctionnement étrange qui demande à un imprimeur de confectionner un livre infini. À travers cela, plein d’autres histoires – celles des autres personnages, je suppose, mais je ne me suis pas rendue jusque-là. 

L’histoire intrigue : comment créer un livre infini ? Toute une question ! Le récit est original, empruntant des éléments au passé, ainsi qu’à la science-fiction. Le problème, c’est que ça n’avance pas…

Après 100 pages, j’ai l’impression qu’on tourne en rond et que certains événements sont bien trop prévisibles. Je trouve cela dommage, car l’idée est intéressante et j’aurais aimé connaître ce fameux livre infini. Seulement, après dix jours sans ouvrir le roman, et sans avoir envie de l’ouvrir, il faut savoir passer à autre chose.

370 pages. Panama.

Connaissez-vous ce roman ?

 

Publicités