Je me souviens avoir lu L’étranger vers seize ans. J’aimerais le relire, mais j’ai décidé de commencer par La chute. Bonne ou mauvaise idée ?

Couverture La chute

À vrai dire, je vais moi-même avoir du mal à répondre à ma question. J’ai apprécié le style, ça, déjà, c’est une certitude. Mais deux choses m’embêtent : j’aurais dû écrire ma chronique juste après avoir lu le livre, et, surtout, j’aurais préféré le lire plus rapidement.

J’ai mis un certain temps à lire ce roman, alors qu’il est simple et rapide à lire, en plus d’être court. Mais étant en pleine période de révisions et ayant eu un passage de déprime, ça a été compliqué. D’ailleurs, petit conseil : évitez de lire La chute si vous êtes déprimé.

Effectivement, certains passages ne m’ont pas aidée, car ils évoquaient des sujets sur lesquels je me posais (pose toujours) des questions. Parmi ceux-ci : l’amitié, les relations sociales. D’autres sujets sont abordés : le soi, la justice, le regard des autres…

Je crois qu’il s’agit du genre de livre que l’on peut lire et relire en en tirant toujours quelque chose de différent. Pour cette première lecture, les passages qui m’ont paru les plus intéressants sont ceux qui me « parlaient » à cette période. Qui sait ce que j’en tirerai lors d’une deuxième lecture ?

J’ai apprécié le monologue mis en place par l’auteur. C’est un procédé intéressant, qui nous tient en haleine. Je ne sais que penser du narrateur. Je n’ai pas encore tout saisi, je crois que je n’étais pas dans le bon état d’esprit. Cependant, je serais ravie de discuter de ce roman avec vous !

153 pages. Folio.

Publicités