Ayant envie d’une lecture légère, j’ai tenté L’amour à pleines dents de Cali Keys, qui m’avait été gentiment offert par quelqu’un travaillant aux éditions Leduc.s (Diva romance est l’une de leurs collections).

Couverture L'amour à pleines dents ! / L'amour à pleines dents

C’est l’histoire de deux femmes : Mélissa, qui part de Suisse pour s’installer au Québec avec son copain, qui rompt avec elle quelque temps après leur installation. Elle se fait embaucher dans une boutique de cupcakes par Diane, quinquagénaire ayant perdu son époux cinq ans auparavant. Ce n’est pas tout : Mélissa participe au concours Best Singer, retransmis à la télé, pour tenter de réaliser son rêve, devenir chanteuse et sortir un album.

Comme je l’avais imaginé en lisant le résumé, c’est le personnage de Diane qui m’a le plus touchée. Le deuil qu’elle n’arrive pas à faire, la ligne trouble qu’elle entretient entre passion et noyade dans le travail, puis son amitié avec Mélissa, ainsi que sa personnalité colorée et sa sincérité m’ont conquis !

Mélissa, de son côté, ressemble beaucoup aux héroïnes habituelles des chick-lit. Sa passion pour la musique est communicative (tout comme celle de Diane pour la pâtisserie), mais son histoire est assez convenue, il faut le dire. J’ai apprécié son personnage, malgré des moments où elle me semblait quelque peu hypocrite. Disons que j’aurais pris des décisions contraires aux siennes à certains moments ; difficile d’expliciter ici sans vous dévoiler une partie de l’intrigue !

Le monde du show-biz est bien évidemment mis en lumière dans ce roman. Ce n’est pas un thème qui m’attire particulièrement, je dois le dire. Je suis aussi bien incapable de dire si les événements sont réalistes ou pas au cours de l’émission Best Singer ; je ne connais pas ce milieu. J’ai cependant été rassurée de voir que Cali Keys ne passait pas de longues pages à décrire les différentes émissions, qui ont une importance dans la vie de Mélissa, évidemment, mais qui, si elles avaient été racontées avec plus de détails, auraient alourdi le récit.

Côté romance, ça reste prévisible et ce, dès le début. Les secrets et souffrances profondes de certains personnages viennent contrebalancer cela, rendant le côté prévisible de l’histoire moins désagréable. Malgré tout, l’amitié grandissante entre Mélissa et Diane est la relation la plus intéressante à voir évoluer, tant elle leur apporte de bienfaits !

J’ai par contre été étonnée que l’adaptation de Mélissa à un autre pays se fasse aussi facilement… Ce thème n’est que très peu abordé, alors qu’il aurait mérité que l’on s’y intéresse un peu plus. J’ai trouvé cela dommage.

L’amour à pleines dents m’a mis l’eau à la bouche à plusieurs reprises (les cupcakes de Diane semblent délicieux), et m’aura finalement fait passer un bon moment, léger et agréable, et surprenant : j’avais quelques appréhensions, mais Cali Keys a réussi à distiller ici et là quelques révélations intéressantes, et a mis un bon rythme au récit. Une lecture agréable, parfaite pour la période de pré-rentrée !

347 pages. Éditions Leduc.S. Collection Diva Romance.

Publicités