La question que je me posais : cette biographie est-elle essentielle pour en savoir plus sur le Président de la République ?

Couverture Emmanuel Macron : Un jeune homme si parfait

Alors qu’il n’était encore que Ministre de l’Économie (enfin, peut-on vraiment dire que l’on n’est QUE ministre ?), Emmanuel Macron me fascinait déjà. Et il a continué à le faire lorsqu’il est devenu candidat à la Présidentielle puis Président de la République alors que beaucoup l’en croyaient incapable. Que l’on aime ses idées ou pas, que l’on apprécie l’homme qu’il est ou pas, on ne peut pas nier que son parcours est inspirant. On peut se dire que chacun, à notre niveau, nous arriverons là où nous le souhaitons aussi. Que si lui a réussi, nous le pouvons aussi.

Emmanuel Macron me bluffait aussi par son intelligence, par sa culture, par son parcours, ses talents. Études de philosophie, Sciences Po, ENA, pianiste, banquier d’affaires, carrière politique plutôt réussie, écriture de livres – certains publiés, d’autres non, et j’en passe. Tout ça alors qu’il n’a aujourd’hui que quarante ans. Moi, ça m’impressionne. Alors lorsque j’ai vu que le livre d’Anne Fulda était proposé lors de l’opération masse critique Babelio non-fiction, j’ai tenté ma chance (et j’ai gagné 😉 ). Un grand merci à Babelio donc, ainsi qu’aux Éditions J’ai lu. À noter : le livre a d’abord été édité chez Plon alors qu’Emmanuel Macron n’était pas encore Président. L’édition de J’ai lu comporte une postface inédite.

Alors, utile ou pas utile, cette biographie ?

Eh bien, je suis mitigée. Certaines parties sont intéressantes, d’autres non. Le gros problème du livre ? Les répétitions. Certains éléments sont répétés à outrance. C’est parfois volontaire, lorsque l’auteure souhaite montrer qu’un interviewé insistait sur quelque chose, mais la plupart du temps, ce n’était pas utile. Au contraire, on aurait dit qu’Anne Fulda souhaitait que les personnes rencontrées disent toutes la même chose, mais sans utiliser les mêmes mots et en donnant d’autres exemples. Est-ce pour tromper l’attention des lecteurs ? Si c’est le cas, ça ne fonctionne pas. Il aurait été plus judicieux d’écrire « Untel a dit ceci, ce qu’ont confirmé X, Y et Z » ou quelque chose dans le genre plutôt que d’insister au fil des chapitres sur un même trait de caractère, par exemple. On aurait tout aussi bien compris. 

Ce que j’ai apprécié, en revanche, c’est tout le début, qui concerne plutôt la vie personnelle d’Emmanuel Macron. Une partie qui n’intéressera pas tout le monde, certes, mais qui est tout de même importante pour le comprendre. Comprendre ses ambitions, sa personnalité, ses fragilités aussi. Et comprendre son entourage.

Car on a tendance à oublier que les hommes et les femmes politiques ont eu une enfance et donc des parents, des frères, des sœurs. Bref, une famille. On le sait parfois, sans se demander ce qu’eux pensent de tout ça. Anne Fulda a choisi de consacrer un chapitre aux plus proches parents d’Emmanuel Macron, permettant aux lecteurs à la fois de mieux cerner ce dernier, de mieux le connaître, mais aussi, d’une certaine manière, de rencontrer ceux qui ont vécu auprès de lui.

Anne Fulda a tout de même essayé de brosser un portrait juste d’Emmanuel Macron, ne l’encensant pas à tout va, mais n’étant pas non plus dans la critique. Elle offre aux lecteurs les anecdotes et pensées de l’entourage (au sens large du terme) d’Emmanuel Macron, les analyse un petit peu, les compare. Le tout est très accessible. Pas besoin d’être spécialiste de la politique pour tout comprendre. 

Pour autant, je n’ai pas l’impression d’en avoir réellement appris plus sur le Président, si j’exclus la partie concernant son enfance. Je connais un peu mieux son parcours, c’est vrai, mais le côté mystérieux d’Emmanuel Macron n’est pas balayé par cette biographie. Une lecture pas forcément indispensable, donc, malgré de beaux passages montrant toute la sensibilité de cet homme pas comme les autres.

189 pages. Éditions J’ai lu (document).

Publicités