Recherche

Une vie, des livres

Catégorie

Premières impressions

Premières impressions #23

Couverture Les hauts de Hurle-Vent / Les hauts de Hurlevent / Hurlevent / Hurlevent des morts / Hurlemont

Premières lignes

Je viens de rentrer après une visite à mon propriétaire, l’unique voisin dont j’aie à m’inquiéter. En vérité, ce pays-ci est merveilleux ! Je ne crois pas que j’eusse pu trouver, dans toute l’Angleterre, un endroit plus complètement à l’écart de l’agitation mondaine.  Un vrai paradis pour un misanthrope : et Mr, Heathcliff et moi sommes si bien faits pour nous partager ce désert !  Lire la suite

Publicités

Premières impressions #22

Couverture Betty

Premières lignes

Je ne me suis pas encore bien rendu compte de ce qui s’est passé, mais je sais enfin quel a été mon rôle dans cette histoire.

J’ai essayé de comprendre un peu mieux tout ça et ce n’est pas facile. Je ne sais pas, par exemple, quand cela a commencé. Je sais quand a débuté ma participation, je me rappelle le moment où je l’ai vue pour la première fois et peut-être que mon rôle dans cette étrange machination avait été décidé depuis longtemps. Longtemps avant qu’elle ne vienne me voir.  Lire la suite

Premières impressions #21

Couverture L'homme idéal existe. Il est québécois

Premières lignes

Ô mon Dieu, il n’a pas osé ! Est-il totalement naïf, inconscient, ou idiot ? Je ne sais pas exactement lequel des trois serait le pire tue-l’amour, mais toujours est-il que me voilà dans un supermarché encerclé par la neige, au milieu de nulle part, par une température qui ferait boire à un Russe de la vodka comme du petit-lait, ironiquement face au rayon des produits laitiers. Un enfant de cinq ans aux cheveux de houblon me demande de le poursuivre en mimant le Bonhomme Sept Heures. Le quoi ?! Une sorte d’ogre des neiges, un croquemitaine local. Son père me regarde. Il est beau à s’amouracher en un battement de cils, sa bouche est un attentat à la pudeur. Avec l’innocence de l’agneau qui va au sacrifice, il me lance :

– Qu’est-ce qu’on mange à soir ? Lire la suite

Premières impressions #20

Couverture Sauveur et fils, tome 1

Premières lignes

Sauveur ouvrit la porte de la salle d’attente en douceur. Si les gens n’étaient pas prévenus, ils avaient un mouvement de surprise en l’apercevant.

– Madame Dutilleux ?

Madame Dutilleux arrondit les yeux et Margaux baissa les siens.

– Nous avons rendez-vous. Je suis Sauveur Saint-Yves. C’est par ici. Lire la suite

Premières impressions #19

Couverture Les petits yeux étoilés

Premières lignes

C’est en rangeant, ce matin, quelques anciens cartons stockés dans le grenier de mes parents que j’ai retrouvé par hasard mes vieux carnets dans lesquels, à l’époque, je consignais chacun de mes souvenirs. Une sorte de journal intime en plusieurs volumes, qui se voulait être à la fois un témoin silencieux et un confident fidèle. Je crois pouvoir dire, près de quinze ans après, que toutes ces pages ont agi sur moi comme le ferait une psychanalyse.  Lire la suite

Premières impressions #18

Couverture La bibliothèque des coeurs cabossés

Premières lignes

Chère Sara,

J’espère qu’Une jeune fille démodée de Louisa May Alcott te plaira. C’est une histoire charmante, même si elle est peut-être un soupçon plus moralisatrice que Les Quatre Filles du docteur March.

Inutile d’envisager de me le rembourser. J’avais ce livre en double depuis des années. Je suis ravie qu’il ait trouvé un nouveau foyer et qu’en plus, il fasse tout le chemin jusqu’en Europe. Moi, je ne suis jamais allée en Suède, mais je suis sûre que ce doit être un très beau pays. 

N’est-ce pas amusant qu’un livre voyage davantage que sa propriétaire ? Je ne sais pas si cela est réconfortant ou inquiétant. Lire la suite

Premières impressions #17

Couverture Alienor : L'origine de toutes haines

Premières lignes

Notre histoire commence là même où prend fin tout espoir. Nous sommes l’un de ces tristes jours de début de vingt et unième siècle, sous le soleil d’un pays paradisiaque au beau milieu des Caraïbes, Haïti. Cela fait bien longtemps que le repaire à touriste a cédé la place à la misère et la guerre.

Partout dans les rues, des individus en haillons, armés de fusils d’assaut AK-47, tirent sur des cibles lointaines et fantomatiques, semblant se fondre avec les faubourgs dévastés d’une ville entièrement constituée de tôles ondulées et rouillées par le temps. S’il est un lieu où la détresse prend forme, c’est bien celui-là. Lire la suite

Premières impressions #16

Couverture Coeur-naufrage

Premières lignes

Rien de tout cela n’était prévu, ni même prévisible.

Je n’étais pas épanouie, encore moins comblée. Mais j’étais, disons, tranquillement malheureuse et avec le recul, ce n’était pas si mal. Je vivais à la manière d’un chat d’appartement, dans la sécurité confortable d’un périmètre contrôlé, toute pleine d’habitudes, lovée dans la croûte dorés d’une délicieuse routine. La routine, je m’en rends compte aujourd’hui, est ce qui nous reste lorsqu’on a tout perdu. J’étais tellement perdue que je m’accrochais à des bribes de réel – la Rose de Titanic sur son morceau de bois, immobile, impuissante, regardant mourir ses rêves dans l’eau réfrigérée.  Lire la suite

Premières impressions #15

Couverture de Ne m'approchez pas par Emilie Achin

Premières lignes

Les gens pensent souvent que les riches n’ont pas de problème. Ils se disent que nous avons beaucoup de chance et faisons ce que nous voulons sans avoir à nous inquiéter du lendemain.

Ils aimeraient être à notre place et imaginent tout ce qu’ils feraient avec un compte en banque comme le nôtre. 

Mais la santé n’a pas de prix et on peut être multimillionnaire, cela ne veut pas dire qu’on peut guérir de tout.  Lire la suite

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑