Nouveau mois, nouveau bilan, avec le journal de mes lectures terminées de novembre… et y en a pô beaucoup.

7 novembre

Je termine le tome 2 du manga Éclat(s) d’âme, et je vous partage mon post Instagram, car il résume ma pensée tout en ne divulgâchant pas l’histoire.

25 novembre

Je termine enfin une autre lecture ce mois-ci ! Il s’agit du recueil de poèmes Météorites d’Aurélien Barrau, que j’ai choisi de présenter pour un cours. L’auteur est astrophysicien, plutôt connu médiatiquement, il me semble, même si, à ma connaissance, ce recueil n’a pas fait de bruit. J’ai apprécié le langage savant, le vocabulaire très varié d’Aurélien Barrau. On sent une culture générale immense, certaines influences plus classiques, mais aussi une volonté d’indépendance, les poèmes prenant des formes différentes, étant même bien souvent ce que l’on décrirait comme de la prose poétique. On trouve un travail de la langue certain, l’auteur jouant avec les différents sens des mots, jouant avec l’orthographe, inventant ses propres mots en en mêlant deux. Je ne lis pas suffisamment de poésie pour véritablement en dire plus pour l’instant.

Couverture Météorites

Ce soir, je termine Là-bas, de Huysmans. Il y a trois ans, j’ai lu À Rebours, de cet auteur, et ma lecture avait été pénible. Cette fois-ci, je suis contente de dire que j’ai passé un bon moment ; j’ai apprécié les sujets traités et le style. J’écrirai un billet un peu plus détaillé pour ce roman (peut-être est-il déjà sorti au moment où vous lisez ces lignes).

Couverture Là-bas

27 novembre

Il est presque minuit, j’achève Le Jeu de la Feuillée d’Adam de la Halle, après avoir lu Le Jeu de Robin et Marion le mois dernier. Je crois d’ailleurs que j’ai préféré ce dernier. Ici, j’ai eu souvent l’impression d’être perdue entre tous ces personnages et l’absence de didascalies, auxquelles nous sommes habitués aujourd’hui. J’ai eu du mal à discerner les décors, les personnages présents ou non… Cela n’enlève cependant rien à l’importance du théâtre d’Adam de la Halle, ainsi qu’à son intérêt, que je cernerai beaucoup mieux dans les prochaines séances de mon cours de littérature médiévale (par contre je m’inquiète un peu pour le devoir à faire, mais c’est une autre question ^^’).

Couverture Le Jeu de la feuillée