Bonjour ! On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau Pause écran. Je n’ai pas forcément réussi à tenir mon rythme d’un film par semaine (on est plutôt sur un toutes les deux semaines, mais ça me va ^^), mais j’ai quelques petites choses à vous présenter. N’hésitez pas à me dire si vous avez vu ces films et séries !

Isn’t it romantic

Isn't It Romantic (2019) - Posters — The Movie Database (TMDb)

Je l’annonce de but en blanc : grosse déception. Enfin, je n’avais pas réellement d’attentes envers ce film. Je pensais seulement au moins pouvoir passer un bon moment. Et au final, pas vraiment. Le pitch ? Une jeune fille qui ne correspond pas aux critères de beauté, qui finit, une fois adulte, par penser comme sa mère : les comédies romantiques, c’est bien gentil, mais c’est pas pour nous, c’est bourré de clichés, etc. Elle peut vous dresser la liste des défauts de ce genre de films pendant trois heures. Puis survient un accident, et sa vie est transformée en comédie romantique ; comment se sortir de ce cauchemar ?

Elle finit par trouver une réponse qui est plutôt intéressante, qui va dans le sens de cette satire qui critique les comédies romantiques. Ça aurait pu être intéressant, sauf que la fin gâche tout, à mon avis. Le propos du film en devient ridicule, et je le dis comme je le pense : j’ai eu l’impression qu’on se moquait de moi/du spectateur (pour être polie). Et puis l’humour et les jeux d’acteur m’ont paru simplement « bof ». Même pour une satire, j’ai trouvé que ça n’allait pas. Tant pis, on ne peut pas tout aimer. Si vous avez aimé le film, n’hésitez pas à m’en parler, je serais ravie d’échanger avec vous, peut-être que je verrai les choses sous un autre angle.


Hôtel Transylvanie

Hôtel Transylvanie 1 [Films Animation] | The Cannibal Lecteur

J’en ai peut-être déjà parlé sur le blog, je ne sais plus du tout (je pourrais chercher aussi, mais bon…). C’est la deuxième fois que je le regarde, je l’ai choisi pour Halloween (parce que les films d’horreur et moi, ça ne colle pas). Certains gags sont sympas, il y a des messages pour les adultes aussi. Ce n’est pas non plus un grand film, mais c’est cool de voir des créatures mythiques réinventées (voire des personnages ayant réellement existé), et puis on passe un bon moment.


Les enfants de la baleine, saison 1

Les Enfants de la baleine - Anime (2017) - SensCritique

Cet anime est tiré d’un manga que je ne connais pas du tout, mais qui m’intrigue depuis que j’ai regardé la saison 1, qui est aussi l’unique saison ; je n’ai trouvé aucune info sur une éventuelle saison 2, et la première date d’il y a quelques années.

Depuis quelques mois, je ne regarde plus une série à la fois, mais plusieurs en même temps, ce qui fait qu’un certain temps peut s’écouler avant que je ne termine une saison/série ou même avant que je ne regarde l’épisode suivant. En fait, c’est depuis que j’ai commencé Les enfants de la baleine. La baleine, ça fait référence à ce vaisseau pris dans une mer de sable, vaisseau habité par de nombreuses personnes, dont Shakuro, qui est en quelque sorte un scribe et est chargé de tout écrire, tout retranscrire. D’autres événements surviennent et le vaisseau est rapidement attaqué.

Sauf que tout va un peu vite (et en même temps pas tant que ça), il y a beaucoup de personnages, et je trouve que beaucoup d’éléments sont simplement survolés. Peut-être que c’est dû au fait que je ne regarde pas les épisodes les uns après les autres, mais pour les autres séries, je n’éprouve aucune difficulté à suivre, alors que là, j’ai failli laisser tomber. Je ne l’ai pas fait, car je voulais vraiment m’intéresser à l’histoire, au monde créé, qui semble plutôt complexe. Cette saison 1 n’est peut-être qu’une introduction un peu ratée, je pense donc me tourner vers le manga si je le trouve. Ce n’est pas un mauvais anime, mais ce n’est pas assez recherché, approfondi à mon goût.


Glow Up, saison 3

Glow Up Season 3 release date BBC3, new host, guest judges ...

Je peine à me souvenir des premiers candidats éliminés, mais j’ai tout de même beaucoup apprécié cette saison, bien que j’aie trouvé les maquilleurs un chouïa moins talentueux que dans les deux saisons précédentes. J’ai mis quelques épisodes à avoir mes petits chouchous. Il faudrait peut-être que le programme se renouvelle un peu dans son fonctionnement (est-ce qu’éliminer un candidat sur un face à face sur un minuscule détail est utile, si son portfolio est plus intéressant que le candidat qui se trouve en face de lui ?). Sinon, j’ai aimé certaines épreuves, qui nous emmènent dans les coulisses du monde du maquillage, bien plus vaste qu’on ne l’imagine. Les candidats ont pu participer par exemple aux maquillages d’acteurs de la série The Crown, ou encore réaliser des maquillages pour des vidéoclips. 

Ma candidate coup de cœur reste Sophie, autiste et passionnée par le maquillage « effets spéciaux ». Elle a prouvé qu’elle pouvait tout de même exceller sur des maquillages plus glamours, ou simplement assez créatifs, mais elle a cette facette un peu étrange, des idées farfelues mais qu’elle réalise brillamment, qui font tout son charme. Et elle a réussi à surpasser sa peur de parler en public, ce que je trouve inspirant. Imaginez : elle avait peur de parler devant les deux juges, et elle a tout de même réussi à faire une masterclass seule devant une dizaine de personnes.

Mention spéciale à la nouvelle présentatrice, Maya Jama, que je trouve très naturelle et adorable avec les candidats.