Il y a quelques jours, j’ai fait un tour Du côté de chez Cyan, et j’y ai trouvé le tag Une chanson des années 80 : un titre, que j’ai bien aimé (que je ferai d’ailleurs peut-être) et qui m’a inspiré le booktag Étienne Daho (j’en ferai sûrement avec d’autres artistes, alors à vos recommandations !). L’idée : pour chaque titre, un livre. La « question » n’a pas forcément quelque chose à voir avec les paroles, il s’agit seulement d’une idée que le titre m’a donnée. N’hésitez pas à le reprendre, car pas besoin d’aimer Daho pour y répondre !

Ouverture : l’incipit t’a marqué(e) OU l’incipit du livre que tu es en train de lire

Je n’ai pas d’incipit qui me vient en tête (et je n’ai pas tous mes livres avec moi), donc je vous partage le début de Luz ou le temps sauvage d’Elsa Osorio, que je suis en train de lire au moment où j’écris ces lignes.

Luz, Ramiro et leur fils Juan arrivèrent à l’aéroport de Barajas à sept heures du matin d’un jeudi chaud. Dans le taxi qui les conduisait à l’hôtel, Luz leur parla de la Plaza Mayor, des ruelles étroites et mystérieuses, des bars ouverts à toute heure, des femmes au regard hautain qui dansent avec leurs mains comme des oiseaux inquiets. Tu vas adorer le flamenco, Ramiro, et toi Juan je vais t’emmener au parc du Retiro.

Couverture Luz ou le temps sauvage

Nocturne : un livre à lire la nuit

Je pense à la BD Un enchantement de Christian Durieux, que je relirai de nuit, car je pense que les sensations qu’elle procure doivent être décuplées lors de cette période.

Couverture Un enchantement

Chambre 29 : le vingt-neuvième livre de la bibliothèque la plus proche de toi

Il s’agit du recueil Les Orientales/Les Feuilles d’automne de Victor Hugo.

Couverture Les orientales, Les feuilles d'automne

Des attractions désastre : le livre t’attirait fortement, mais tu as été déçu(e) OU une jolie couverture, mais un livre que tu n’as pas aimé

J’avais très envie de lire Ne le dis à personne… d’Harlan Coben. J’avais vu le film pendant mon adolescence, lors d’un jour de neige au pensionnat. J’avais adoré, prise dans l’histoire, incapable de lâcher l’écran des yeux. Pendant plusieurs années, j’ai cherché le roman. Puis un jour je l’ai trouvé. Puis je l’ai lu. Et là, grosse déception… J’ai revu le film ensuite, mais je ne l’aimais plus…

Couverture Ne le dis à personne...

L’Étincelle : un livre que tu as aimé dès les premières pages

La Fortune des Rougon, mais je pourrais nommer à peu près tous les Zola que j’ai lus. J’embarque chaque fois très vite dans l’histoire (espérons que ça continue !). Je choisis celui-là principalement parce qu’il s’agit – pour l’instant – de mon préféré, et que je pourrais le relire maintenant alors que je l’ai relu il y a deux semaines…

Couverture La fortune des Rougon

L’Invitation : un livre qu’on t’a conseillé

Lake Success, conseillé par un enseignant à qui j’avais demandé une recommandation. Et j’ai adoré !

Couverture Lake Success

Bleu comme toi : une couverture bleue

Les quatre saisons de l’été de Grégoire Delacourt, que je relis chaque mois de décembre.

Couverture Les quatre saisons de l'été

En Surface : tu trouves que l’un des thèmes ou personnages n’a pas été traité assez en profondeur

J’ai dû aller chercher dans mes anciennes chroniques, et il semblerait que les personnages du Début des haricots de Fanny Gayral n’aient pas été assez développés à mon goût.

Couverture Le début des haricots

Retour à toi : l’auteur vers lequel tu retournes le plus souvent

Alors là, ça risque de vous étonner….

ZOLA. ZOLA. ZOLA.

Ça se passe de commentaires. Sinon j’aime bien lire et relire Barjavel aussi.

L’homme qui marche : un personnage masculin qui évolue au fil du livre

Je lutte pour ne pas nommer Barry de Lake Success.

Ok.

Je propose le pasteur de La symphonie pastorale (Gide). Est-ce qu’il évolue en bien, en mal ? Je ne sais pas.

Couverture La symphonie pastorale

Le premier jour du reste de ta vie : un livre qui a changé ta vie

Il m’arrive de radoter, et vous en avez peut-être sûrement marre de le voir passer sur le blog, mais impossible de ne pas nommer Des hommes qui lisent. Si je répondais autre chose, j’aurais l’impression de commettre une trahison.

Couverture Des hommes qui lisent

Soudain : un livre que tu as acheté sur un coup de tête, dont tu n’avais jamais entendu parler avant

Je me promène dans la librairie, tranquillement, quand soudain, le titre Victoria ou le secret des fleurs apparaît devant mes yeux. Je le prends, la douceur de la couverture m’attire, le résumé me tente bien.

La blague ? Je ne l’ai toujours pas lu, presque trois ans plus tard.

Couverture Le langage secret des fleurs / Victoria ou le secret des fleurs

L’Étrangère : une auteure/autrice (bref, il faut que ce soit une femme) qui vient d’un autre pays que le tien et que tu n’as jamais lue (histoire qu’on te conseille des titres 😉 )

Eh bien, je n’ai jamais lu Chimamanda Ngozi Adichie. Je connais Americanah, qui me tente bien, mais je ne connais pas ses autres œuvres.

Les Baisers rouges : une couverture rouge

Dans le jardin de l’ogre, de Leïla Slimani.

Couverture Dans le jardin de l'ogre

Quelqu’un qui m’ressemble : un personnage auquel tu t’identifies

Aucun ne me vient particulièrement en tête, alors je vais dire Lena de Quatre filles et un jean.

Couverture Quatre filles et un jean, tome 1

The Deep End : la fin de l’histoire te laisse perplexe

La fin de la trilogie 1Q84 d’Haruki Murakami. Ça n’est même pas une fin, pour moi. On a des réponses à la moitié des questions, on dirait presque que ça appelle à une suite… qui n’existera vraisemblablement jamais. C’est dommage, parce que sinon, c’est une série super intéressante !

Couverture 1Q84, tome 3 : Octobre-décembre


En bonus : la playlist du tag