Roman paru il y a quelques mois, sur les coulisses de Matignon vues à travers les yeux de Claude, le maître d’hôtel.

Couverture Le maître d’hôtel de Matignon

Je suis ravie d’avoir retrouvé la plume et l’humour de Gilles Boyer à travers ce roman. Claude, le narrateur principal, si je puis dire, est très attachant et plein d’humilité. Il est au service du lecteur pour environ 200 pages d’anecdotes sur son parcours et ses rencontres avec les différents « Pachas » qu’il a rencontrés. 

L’auteur met en garde : des choses sont vraies, d’autres romancées. Selon lui, tenter de discerner le vrai du faux n’est pas si important qu’il n’y paraît… et je dois dire que je suis bien d’accord ! L’important, pour moi, est que ce roman (qui se dévore, d’ailleurs) fait passer un bon moment.

On sent, à travers les personnages, la passion de Gilles Boyer pour la politique. Beaucoup d’informations, de dates sont données, mais rassurez-vous, c’est un roman à la portée de tous ! Et pas besoin d’aimer la politique pour l’apprécier 😉