En janvier, j’ai lu dix livres, et aucun livre graphique ! Je suis vraiment heureuse d’avoir repris un rythme de lecture qui me convient, en plus d’avoir eu des lectures très plaisantes, dans l’ensemble.

En tout début de mois, j’ai rapidement lu The Gravity of Us, de Brittainy C. Cherry. Même s’il s’agit pour le moment du tome que j’ai le moins apprécié de la saga Elements, j’ai passé un très bon moment – je crois que je l’ai lu pile à la bonne période !

Il m’a ensuite fallu près de dix jours pour terminer La Terre, quinzième tome des Rougon-Macquart de Zola, que je devais lire pour mon cours de littérature du XIXe siècle. Je ne pense pas avoir besoin de rappeler que Zola est mon auteur préféré… C’est donc sans grande surprise que j’ai passé un très bon moment – quoique violent – en compagnie de ce roman.

Couverture La Terre

Ensuite, tout s’est un peu enchaîné : j’ai d’abord relu Les Rêveries du promeneur solitaire de Rousseau, aussi pour les cours. Il s’agit peut-être du livre que j’ai le moins apprécié ce mois-ci. Pourtant, le relire m’a permis de mieux le comprendre, je l’ai trouvé plus facile d’accès, et je l’ai un peu plus aimé que lors de ma première lecture.

Couverture Les Confessions - Les Rêveries du promeneur solitaire

Le lendemain, j’ai lu deux nouvelles de BalzacLe Chef-d’oeuvre inconnu et La Femme abandonnée. La première a été un coup de cœur, mais la seconde m’a moins marquée, sans pour autant que ma lecture soit désagréable.

Couverture Le chef-d'oeuvre inconnuCouverture La femme abandonnée

Ensuite, j’ai lu Le maître d’hôtel de Matignon de Gilles Boyer, sur lequel j’ai finalement décidé de faire une petite chronique qui arrivera dans quelques jours… Je n’en dis donc pas plus pour le moment 😉

Couverture Le maître d’hôtel de Matignon

Puis, profitant de ne pas avoir reçu mes autres livres pour les cours, j’ai cédé à la tentation et ai relu Thérèse Raquin. J’aime toujours autant ce roman qu’il y a moins d’un an. J’ai été frappée par mes changements d’émotions au cours de ma lecture, ainsi que par l’effet hypnotisant qu’elle a eu sur moi cette année.

Couverture Thérèse Raquin

Mes trois dernières lectures de janvier sont des lectures pour les cours. Tout d’abord, j’ai lu Novalis, auquel je n’ai pas compris grand-chose, il faut l’avouer. J’ai cependant trouvé les Hymnes à la nuit magnifiques, et j’ai beaucoup aimé les Chants religieux également ; je suis fascinée par ceux qui arrivent à croire en Dieu, en fait.

J’ai préféré cependant les Poèmes et poésies de John Keats. Là encore, je n’ai pas forcément tout saisi, mais les textes me « parlaient ». 

Enfin, j’ai lu le Supplément au Voyage de Bougainville de Diderot, sur lequel je ne m’appesantirai pas, car je vous en parlerai un petit peu plus tard ! Sachez cependant que contrairement à mes appréhensions, je l’ai trouvé simple à comprendre.

Couverture Les Disciples à Saïs, Hymnes à la nuit, Chants religieuxCouverture Poèmes et poésiesCouverture Supplément au voyage de Bougainville