Spoilers potentiels pour ceux qui n’auraient pas lu le premier tome, Avant toi.

Couverture Avant toi, tome 2 : Après toi

Il y a un peu plus de deux ans, j’ai lu le superbe Avant toi, de Jojo Moyes, en me demandant sincèrement pourquoi une suite avait été écrite, tellement la fin me semblait parfaite. Le roman me paraissait se suffire à lui-même.

Quelques mois plus tard, lors d’un tour en librairie, ma maman m’a demandé si je connaissais Milady. Elle avait pris un roman policier de cette maison d’édition, et une offre proposait d’obtenir un livre gratuit pour deux livres de la même maison d’édition achetés (mais si, vous savez, ces offres auxquelles il est pratiquement impossible de résister !). J’ai donc choisi Après toi, puisque je ne savais pas quoi choisir d’autre.

J’ai donc lu Après toi ce mois-ci, car il répondait à la consigne « le titre/nom de l’auteur écrit en orange » du défi Lire en couleurs. Je ne prévoyais pas d’en faire une chronique individuelle. J’ai changé d’avis en refermant le livre.

Autant le dire tout de suite, j’ai globalement été déçue, et il me semble qu’il aurait mieux valu écrire Après toi comme s’il s’agissait d’un one-shot. Parce que comme suite, ça craint un peu, et je n’ai pas retrouvé les qualités du premier récit…

***ATTENTION : LES SPOILERS COMMENCENT À PARTIR DE LÀ***

Au début d’Après toi, Lou raconte ce qu’elle a fait après la mort de Will, et comment, après quelque temps, le deuil l’a finalement rattrapée. Elle travaille dans un bar d’aéroport, a un appartement sans âme… Bref, rien ne va plus. Lorsqu’elle tombe du toit de son immeuble, elle doit retourner chez ses parents pendant un temps et se retrouve confrontée aux regards des gens qui ne comprennent pas comment elle a pu accompagner Will à la clinique.

Et puis, un beau jour, une jeune adolescente débarque chez elle en lui annonçant qu’elle est la fille de Will. La famille de la jeune fille, Lily, est un gros cliché ambulant de richesse et d’indifférence. Lily souhaite vivre un peu avec Lou, qui, en gros, est une inconnue ? Aucun souci.

Le problème, c’est que les clichés s’accumulent un peu, notamment sur le féminisme, qui est un sujet important mais qui semble décrédibilisé par le fait que ce qui pose le plus de souci au père de Lou, c’est que sa femme ne se rase plus les jambes ! Bref, des petits trucs qu’on retrouve souvent dans ce genre de romans.

Et puis, c’est un avis tout à fait personnel, mais Lou m’a semblé totalement fade, alors qu’elle rendait justement Avant toi plus vivant. Alors oui, elle est en deuil, mais elle me semblait tout de même beaucoup plus originale et excentrique, ou du moins, c’était bien mis en avant… Surtout, elle semble croire que prendre des conseils de vie d’une adolescente paumée et livrée à elle-même est une bonne idée… Donc, sachez-le, si nous ne sortons pas danser en boîte, c’est que nous sommes vieilles (je suis donc vieille depuis ma naissance).

Je ne crois pas que j’aurais beaucoup plus aimé Après toi s’il ne s’était pas agi d’une suite, mais ici, c’est précisément le fait qu’il s’agisse d’un tome 2 qui me soucie.

En gros, ma question, c’est : POURQUOI ???

Je suppose que le livre lui-même n’est pas trop mal, peut plaire à un certain public… Malheureusement, j’ai eu l’impression que Jojo Moyes a surtout eu envie de surfer sur sa popularité. Ce qui donne un trop-plein. Du sensationnalisme, pile ce qu’il n’y avait pas dans le premier tome, ce qui faisait précisément sa force.

Bien que la quatrième de couverture du tome 3 me plaise, je ne le lirai pas, car je pense sincèrement qu’Avant toi aurait dû rester un tome unique.

N’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de cette trilogie, si vous l’avez lue. J’aimerais bien avoir vos avis sur les autres romans de Jojo Moyes !

cover lire en couleurs

 

 

 

Lu dans le cadre de Lire en couleurs ; couleur orange ; titre/nom de l’auteur écrit en orange