Cette semaine, l’extrait du mardi provient de Noirs dans les camps nazis de Serge Bilé, lecture documentaire simple à lire (je dirais même que le style est plutôt joli, malgré la difficulté du sujet).

Ce rendez-vous a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.

Couverture Noirs dans les camps nazis

Le 20 juin 1933, Hilarius est kidnappé à son domicile par la Gestapo. Son corps, mutilé et criblé de balles, est retrouvé le lendemain sur un berge. C’est la première victime connue du nazisme. Une place de Dusseldörf porte aujourd’hui son nom.

La mort d’Hilarius est un avertissement pour tous les Noirs. Ils le comprennent si bien qu’ils n’ont désormais qu’un seul parti : raser les murs et tout faire pour se soustraire à la vindicte hitlérienne. Chacun se met à chercher la meilleure échappatoire possible.