L’extrait de cette semaine est tiré du roman Au bord de la mer violette d’Alain Jaubert, que je lis dans le cadre de Lire en couleurs.

Dès son arrivée, Konrad a trouvé le port romanesque. Mouvements, arrivées, départs. Voiles déployées, voiles ferlées. Sirènes, fumées charbonneuses. Remorquages, mouillages, accostages. Va-et-vient entre les deux rives. Les ponts des grands navires déserts ou agités. Gestes, cris, conversations, appels, insultes, chansons. On se hèle, on s’invective, on hurle.

Publicités