L’extrait d’aujourd’hui en est un de La Belle et la Bête de Madame de Villeneuve, qui diffère quelque peu des versions plus populaires.

Ce rendez-vous a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.

Couverture La belle et la bête

La Bête rêva un moment. Reprenant ensuite la parole, d’un ton moins furieux, elle lui tint ce langage : « Je veux bien te pardonner, mais ce n’est qu’à condition que tu me donneras une de tes filles. Il me faut quelqu’un pour réparer cette faute.

– Juste Ciel ! que me demandez-vous ? reprit le marchand. Comment vous tenir ma parole ! Quand je serais assez inhumain pour vouloir racheter ma vie aux dépens de celle d’un de mes enfants, de quel prétexte me servirais-je pour le faire venir ici ?

– Il ne faut point de prétexte, interrompit la Bête. Je  veux que celle de tes filles que tu conduiras vienne ici volontairement, ou je n’en veux point […]. »

Publicités