Encore un livre pour Lire en couleurs : Un jardin de papier, de Thomas Wharton. Un roman un peu particulier.

Ce rendez-vous a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.

Couverture Un jardin de papier

Elle posa la Bible, s’empara de la plume, la trempa dans l’encre et se mit à écrire. Au bout d’un instant, il remarqua qu’elle ne regardait pas le livre.

– Tu connais le passage entier par cœur.

– Oui, père.

– Tu devais l’avoir déjà lu.

– Non.

Il la mit à l’épreuve et constata qu’elle disait la vérité. C’est ainsi qu’Irena en vint à remplacer de façon permanente le défilé de secrétaires qui tentaient de se montrer à la hauteur des attentes du comte et qui soit finissaient par se faire congédier dans un torrent d’injures, soit, voyant venir ce triste sort, filaient à la faveur de la nuit.

Publicités