Je me suis abonnée à la Kube en novembre, mais je n’en ai pas fait d’articles, car je pensais que vous en voyiez en permanence. Cependant, quelques personnes m’ont dit qu’elles aimeraient que j’en fasse tout de même un… alors, c’est parti pour la présentation de la Kube de décembre !

Pour décembre, Kube nous présentait le prix du Quai des Orfèvres. Un petit dépliant nous a été donné, qui, en s’ouvrant, se transforme en poster (sur la photo) avec les couvertures d’anciens gagnants. Il faut aussi savoir que, chaque mois, une préface est envoyée, avec quelques informations concernant le thème ou l’éditeur du mois, des conseils lectures, des présentations de nouveaux libraires partenaires, etc. 

image3

Dans la Kube, il y a toujours une carte postale. J’ai aussi eu chaque fois un marque-page standard. Et comme j’aime bien choisir mon marque-page en fonction du livre que je lis (vous avez dit bizarre ?), plus j’ai de choix, mieux je me porte ! En décembre, il y avait aussi deux autocollants avec des citations sur la littérature… Il ne me reste plus qu’à décider dans quel carnet je vais les coller.

image2 (1)

image4

 

 

La plus jolie surprise ce mois-ci, selon moi, c’est cette superbe pochette pour livre, noire à motifs dorés. Je fais partie des rares personnes, j’ai l’impression, qui n’en avaient pas, et je suis bien contente de l’avoir. Je vais pouvoir transporter mes livres sans les salir.

 

 

 

Puis il fallait une petite pause gourmande. Ce mois-ci, nous avons été gâtés : deux sachets de thé/infusion et du chocolat à l’effigie de livres ayant remporté le prix du Quai des Orfèvres. On aurait presque envie de ne pas les manger. Presque.

image1 (1)

Pour finir, le livre que j’ai reçu m’a été envoyé par Béatrice, de la libraire Les Cyclades, à Saint-Cloud. J’avais demandé un livre dans lequel il y avait une histoire d’amour avec une différence d’âge, qu’il s’agisse du thème principal ou non. Celle-ci a choisi Et devant moi, le monde de Joyce Maynard. Je suis certaine d’avoir déjà entendu le nom de l’auteure, mais j’ai beau regarder les titres de ses livres, ça ne me dit rien. En tout cas, celui-ci me tente beaucoup, car il rejoint également le thème de la littérature.

Couverture Et devant moi, le monde

 

En 1972, le New York Times Magazine publie l’article d’une étudiante, Joyce Maynard, sur sa génération.
Succès. La jeune femme est repérée par J-D Salinger, de trente-cinq ans son aîné. Séduite par l’auteur énigmatique de L’Attrape-coeurs, elle s’enferme avec lui dans une relation aussi brève que destructrice. Vingt-cinq ans après, celle qui est devenue écrivain tente d’exorciser son histoire.

 

 

Êtes-vous abonnés à la Kube, ou à une autre box littéraire ? Souhaitez-vous que je présente celle de janvier aussi ?

Publicités