Ce mois-ci, j’ai choisi de partager avec vous un passage d’un livre dont je n’attendais rien de particulier, que j’avais choisi au hasard de mes déambulations en librairie et qui s’est avéré être un coup de cœur : il s’agit de Sauf quand on les aime, de Frédérique Martin.

Couverture Sauf quand on les aime

Un mec sur un scooter capable de poursuivre une petite fille dans la cour de son école pour lui loger une balle dans la tête. Les journaux ont clamé que la ville était traumatisée, ils n’avaient plus de superlatifs assez puissants. Mais Kader le constate, le fil ordinaire des jours se dévide exactement de la même manière. Et si chacun a bien retenu le nom de l’assassin, qui se rappelle celui de la fillette ? Pour lui c’est ça la morale de l’Histoire, et rien d’autre.

À quoi cela vous fait-il penser ?

Publicités