Bonjour ! On se retrouve en ce début de novembre pour un petit bilan lecture du mois d’octobre assez conséquent, puisqu’il est composé de 14 lectures. Bon, il s’agit en grande majorité de mangas, je n’ai donc aucun mérite, puisqu’ils se lisent très rapidement, mais cela montre bien que je les apprécie !

Les romans

Reflets sur un mur blanc, Adania Shibli

Une expérience de lecture particulière.

Couverture Reflets sur un mur blanc

Le confident, Hélène Grémillon

Un vrai page-turner dont l’ambiance malsaine m’a mise mal à l’aise.

Couverture Le Confident

Les bandes dessinées

Paroles d’honneur, Leïla Slimani et Laetitia Coryn

Une BD très intéressante, qui donne envie d’en savoir plus !

Couverture Paroles d'honneur

Un petit livre oublié sur un banc 1, Jim et Mig

Le deuxième volet est un peu plus intéressant que le premier. Globalement, je suis restée sur ma faim ; je m’attendais à autre chose !

Couverture Un petit livre oublié sur un banc, tome 1

Un petit livre oublié sur un banc 2, Jim et Mig

Couverture Un petit livre oublié sur un banc, tome 2

Les chroniques des deux volumes sont regroupées dans un même article.

Les mangas

Les Misérables, tome 3, Takahiro Arai

Une série coup de cœur !

Couverture Les Misérables (manga), tome  3

Cesare, tome 2, Fuyumi Soryo

Un tome qui nous en apprend un peu plus sur les intrigues du Vatican.

Couverture Cesare, tome 02

Cesare, tome 3, Fuyumi Soryo

Ce tome met en lumière les différences culturelles des différentes factions de l’université, et est très plaisant, malgré une narration plutôt lente.

Couverture Cesare, tome 03

Cesare, tome 4, Fuyumi Soryo

Cesare devient plus mystérieux, sa sœur Lucrezia entre en scène… Un tome dans la lignée des précédents.

Couverture Cesare, tome 04

Cesare, tome 5, Fuyumi Soryo

Plus d’action, moins de révélations, mais ce n’est pas déplaisant !

Couverture Cesare, tome 05

Plus forte que le sabre, tome 1, Hiroshi Hirata

La première partie m’a déroutée. La protagoniste est très forte, mais j’attends la suite pour me prononcer…

Couverture Plus forte que le sabre, tome 1

Aphrodisiac, tome 1, Tomu Ohmi

Pour cette série, j’attends aussi la suite pour me prononcer… C’est sympa, mais un point m’a tout de même dérangée…

Couverture Aphrodisiac, tome 1

Reine d’Égypte, tome 1, Chie Inudoh

Cette série me semble prometteuse, il me tarde d’en connaître la suite !

Couverture Reine d'Egypte, tome 1

Perfect World, tome 1, Rie Aruga

Sa popularité fait que j’attends beaucoup de cette série. L’histoire mériterait d’être perdre plus étoffée, même si le thème du handicap me paraît bien traité.

Couverture Perfect world, tome 1


Les articles les plus vus

(J’exclue les poèmes de Prévert ; j’inclue les articles publiés les mois précédents)

1. Balzac et la petite tailleuse chinoise, de Dai Sijie, chronique publiée en février 2017 !

2. 5 rencontres fortuites… dans les livres

3. 5 rencontres fortuites… entre livre et lecteur

4. Ohé, ohé lecture abandonnée #4, sur Je n’irai plus sur ta tombe, de Jean-Yves Rose

5. Les petits bonheurs #2. N’hésitez pas à participer le 15 novembre !


Mes lectures actuelles 

Et il neigeait sur le Japon de Roger Raynal, aux Éditions de la Rémanence 

Au début des années 90, à Toulouse, un étudiant en sciences amoureux des mots rencontre Satoko. Elle est venue étudier, pour un seul semestre, la littérature française. Peu à peu, en dépit de leur différence de culture, les jeunes gens se découvrent, puis s’aiment. Dans ces beaux instants rythmés par les oeuvres qui les enchantent et les rapprochent, chacun préfère ignorer le bruit du temps : Satoko devra bientôt rentrer. Sauf si…

Couverture Et il neigeait sur le Japon

– Gisèle Alain, tome 1 de Sui Kasai, aux Éditions Ki-oon

Début du XXe siècle. Héritière d’une famille noble, en rupture avec les siens, la jeune Gisèle gagne sa vie comme logeuse dans une pension. Mélange déroutant d’assurance et de fragilité, l’intrépide demoiselle décide de monter son agence pour devenir… femme à tout faire ! 

Sauvetage de chats égarés, négociations secrètes pour les notables de la ville, bâtisse à retaper du sol au plafond : elle découvre les aléas de la vie, tout en enchantant son entourage par sa vitalité et sa fantaisie. Mais c’est sans compter sur un passé qui ne va pas tarder à la rattraper et à jeter un voile sombre sur cette liberté fraîchement acquise…

Couverture Gisèle Alain, tome 1

– In love d’Alfred Hayes, aux Éditions Stock

New York. Les années 1950. Des amants s’enlacent, se tiennent par la main et déambulent parmi ses rues, ses restaurants, ses bars. Le couple : un homme et une femme désenchantés. Lui est écrivain, mais il n’écrit plus. À force d’introspection, il a perdu foi en sa création et s’enferme dans une forme de complaisance qui fait de lui un être égoïste, qui a besoin de souffrir pour se sentir exister. Elle est l’archétype de la jeune femme moderne ; dépourvue de nom, elle est endettée, mère célibataire, elle a déjà aimé et a été déçue. 
Dans un grand restaurant, elle est courtisée par un riche homme d’affaires qui lui fait une proposition des plus indécentes. Elle refuse d’abord, puis finit par abandonner son jeune amant pauvre qui ne la retient pas. Elle, de choisir une vie facile, oisive, et lui, de souffrir en silence et de jouer la comédie d’un amour trahi. 
Alfred Hayes nous offre avec In Love la peinture de l’amour pris au piège de la modernité. Dans une ville grouillante qui ouvre le champ de tous les possibles, peut-on aimer vraiment ? Comme Henry Miller avant lui, il interroge la sincérité du sentiment amoureux aux prémisses de changements qui fragilisent ce phénix universel.

Couverture In love

– La nausée de Jean-Paul Sartre, chez Folio

Donc j’étais tout à l’heure au Jardin public. La racine du marronnier s’enfonçait dans la terre, juste au-dessous de mon banc. Je ne me rappelais plus que c’était une racine. Les mots s’étaient évanouis et, avec eux, la signification des choses, leurs modes d’emploi, les faibles repères que les hommes ont tracés à leur surface. J’étais assis, un peu voûté, la tête basse, seul en face de cette masse noire et noueuse entièrement brute et qui me faisait peur. Et puis j’ai eu cette illumination. 
Ça m’a coupé le souffle. Jamais, avant ces derniers jours, je n’avais pressenti ce que voulait dire  » exister « .

Couverture La nausée


Nouveautés

– J’ai créé un menu déroulant pour les chroniques. Il est toujours possible de toutes les voir en cliquant sur « Chroniques de A à Z », mais il est aussi possible d’utiliser le menu déroulant pour voir uniquement les chroniques de romans, de bandes dessinées, de mangas, ou les « autres » chroniques (développement personnel, théâtre, poésie, (auto)biographies, etc.)

– Je devrais publier au cours du mois un article sur l’ASMR, puis, le dernier jour de chaque mois, vous proposer une vidéo ASMR.


Et vous, qu’avez-vous lu en octobre ? Que lisez-vous en ce moment ? Quelles sont les nouveautés de vos blogs ? 

Publicités