J’avais très envie de lire cette BD, aussi lui ai-je littéralement sauté dessus en la voyant à la bibliothèque.

Couverture Paroles d'honneur

Cette bande-dessinée constitue un enchevêtrement de témoignages de femmes marocaines sur le thème de la sexualité. Les paroles fusent et, bien que les identités de ces femmes soient presque toutes cachées, le format bande-dessinée permet de saisir plus concrètement la réalité des faits. 

Paroles d’honneur dépeint une société en mutation. Les gens essaient de combattre les tabous, de faire évoluer les mœurs sur différents sujets comme les relations hors mariage, l’homosexualité, la prostitution, etc. 

À travers différents points de vue et histoires, Leïla Slimani raconte son pays, et dénonce les dysfonctionnements, les préjugés dont sont victimes les femmes, et les conséquences qui en découlent. Surtout, elles ne sont pas libres, et celles qui prennent tout de même leur liberté sont mises de côté; les femmes se doivent d’être vierges jusqu’au mariage, et celles qui ne le sont pas trouvent des copains, mais qui ne veulent pas les épouser.

Les témoignages touchent par leur sincérité. La BD elle-même touche par l’engagement de Leïla Slimani et Laetitia Coryn, qui ont à cœur de montrer la réalité, de l’expliquer et de vouloir changer les choses.

De Leïla Slimani, je souhaite lire Chanson douce, mais surtout Le jardin de l’ogre, qui est évoqué dans Paroles d’honneur

Avez-vous lu cette BD ? Connaissez-vous des ouvrages qui traitent du même sujet ?

104 pages. Les arènes.

Publicités