Je suis toujours dans ma lecture du livre 3 d’1Q84 de Murakami (je n’ai pas beaucoup avancé dedans la semaine dernière) et cette semaine, je vous fais profiter de la page 131.

Couverture 1Q84, tome 3 : Octobre-décembre

Pourquoi se souvenait-il de ce passage-là à présent ? Alors qu’il ne se rappelait même pas qui prononçait ces paroles dans la pièce. Mais ces vers lui remirent en mémoire le collecteur de la NHK qui frappait avec insistance à la porte de l’appartement de Kôenji. Tengo observa ses pouces. Il ne ressentait pas de picotements. Pourtant, il entendait un écho funeste dans les rimes de Shakespeare.

Something wicked this way comes

Je sens arriver du mauvais.

Pourvu que Fukaéri n’ait pas ouvert le verrou, songea Tengo.

Publicités