Courte citation tirée des Quatre saisons de l’été de Grégoire Delacourt en ce mois d’août.

Nous nous connaissions intimement sans jamais nous êtres vus précisément. La beauté de l’autre était dans ce qu’elle conservait toujours une part de mystère ; ce qui, dorénavant, ne semble plus avoir d’attrait pour personne.

Êtes-vous d’accord avec cette affirmation ? Le mystère existe-t-il encore ? Y êtes-vous sensibles ?

Publicités