Ce rendez-vous a été proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.

Couverture Maldonnes

Je ne bronchai pas quand on m’a demandé si j’étais une vraie rousse. J’avais l’habitude de cette question. Je n’avais aucune tache de rousseur sur mon visage, juste quelques-unes sur les épaules, ce qui n’avait rien de traumatisant en soi.

Je fus cependant au bord de la crise de panique quand on décida de changer ma couleur naturelle, trop « poil de carotte » à leur goût, pour opter pour un auburn moyen, additionné de quelques mèches châtain cuivré afin de donner une impression, je cite « de volume à ma tignasse fade et maigrichonne ».

Publicités