Un grand merci à l’auteure de m’avoir proposé son roman via le site Simplement pro !

L'orage au ventre par Corbery

Diane a tout pour être heureuse : directrice d’un grand hôtel, mariée à Antoine, qui l’aime plus que tout, maman d’un petit Vital qui représente tout pour elle. Seulement, il y a en elle un orage qui gronde et qui pourrait menacer son semblant d’équilibre…

Je dois malheureusement dire que la sauce n’a pas pris avec moi. Sur le papier, L’orage au ventre avait tout pour me plaire, mais la réalité est parfois plus dure. Cependant, tout n’est pas noir !

Pour moi, le souci a été que les choses ne démarrent pas avant un long moment. J’avais l’impression de tourner en rond, avec le sentiment que trop de choses étaient répétées. Aussi, je n’ai pas du tout réussi à m’attacher à Diane, et je trouve que c’est problématique. 

Car Diane, je l’ai trouvée tellement impitoyable qu’elle en devient cruelle. J’ai eu beaucoup de mal à comprendre ses décisions, j’ai du mal à concevoir qu’un être humain puisse en arriver là. 

Pour autant, les émotions et pensées de tous les personnages sont parfaitement décrites. La psychologie est assez poussée et l’auteure a à cœur d’expliquer les actes de chacun. Ainsi, même si Diane est le personnage principal du roman, les autres ne sont pas mis de côté. Le souci, c’est que leurs défauts sont mis en avant. Surtout par leurs ressentiments. 

La colère m’apparaît comme le thème principal du roman. Justifiée ou non selon les cas, elle est exacerbée, montrée sous ses formes les plus dures et abominables. C’est donc à la fois réaliste et agaçant, parce que j’ai souvent levé les yeux au ciel devant tant de bêtise. Mais la bêtise humaine existe, et Chrystèle Corbery a su créer des personnages authentiques, avec des griefs que beaucoup de gens ont.

L’autre point positif qui m’a beaucoup marquée, c’est le rapport à la nature, tout particulièrement aux éléments déchaînés. Le titre est donc évocateur, le champ lexical de la nature est régulièrement utilisé, parfois par le biais de l’art, important aux yeux de Diane. Cet élément m’a enchantée.

Si L’orage au ventre ne m’a pas fait vibrer, je pense qu’il plaira à beaucoup de lecteurs. Je vous invite à le découvrir, à vous faire votre propre opinion, et, ensuite, à venir en discuter avec moi ! D’ailleurs, si jamais vous l’avez lu, j’aimerais beaucoup connaître votre avis !

Le roman est disponible en format papier ou numérique, juste ici (un extrait vous y attend 😉 ).

194 pages. Numeriklivres.

Publicités