Un tout petit livre, mais une grande mine d’informations !

Résultat de recherche d'images

En farfouillant le rayon développement personnel à la recherche de livres sur les émotions, je suis tombée sur ce petit livre (93 pages) et je suis très contente de ma découverte ! Si les premières pages ne m’ont pas particulièrement emballées, tout le reste est intéressant et instructif.

Le titre est limpide : ce sont bien les émotions que Christel Petitcollin décrypte pour nous. Les émotions naturelles, tout d’abord, celles qui sont innées (la joie, la tristesse, la peur et la colère), qui ont une utilité certaine ; puis elle nous explique les autres émotions, comme la honte, la culpabilité, la frustration, etc. Ces dernières sont des émotions apprises tout au long de notre éducation et sont souvent confondues avec d’autres (par exemple, la rage et la colère sont complètement différentes, mais font office de synonymes pour la plupart des gens).

Selon Christel Petitcollin, le problème viendrait (entre autres) de notre éducation. Ou plutôt de l’anti-éducation des émotions. Que ce soit dans la société ou au sein de la famille, certaines émotions sont plus acceptées que d’autres et ce, selon plusieurs critères. Par exemple, les garçons n’ont pas le droit d’avoir peur ou de pleurer, tandis que les filles devraient être calmes, ne jamais crier, ne pas s’énerver. Aussi, dans chaque famille, il y a des règles, implicites ou explicites, incitant à cacher certaines émotions. Il y a des familles au sein desquelles il ne faut jamais élever la voix, alors que d’autres parents crient inutilement, amenant leurs enfants à faire de même. Les émotions ne sont donc pas utilisées sainement et ne peuvent servir leurs rôles. Christel Petitcollin explique de quelle façon on peut aider les enfants à exprimer clairement et correctement leurs émotions et à ne pas les mettre de côté. À les vivre, tout simplement.

Certains passages m’ont fait l’effet d’une claque. J’ai compris certaines choses, j’ai mis au clair certaines situations passées ou présentes, j’ai réussi à mieux me comprendre. Ce n’est pas simple, loin de là, mais ça m’a fait du bien. 

Finalement, Christel Petitcollin nous donne des pistes pour utiliser nos émotions de manière positive. C’est une partie forcément intéressante, c’est même très probablement la seule qui intéresse bon nombre de lecteurs, mais ce serait, à mon avis, une perte de temps de se concentrer uniquement là-dessus. Il faut d’abord lire et comprendre le début, toutes les explications, essayer de voir notre propre parcours plus clairement avant d’appliquer les astuces offertes par ce livre.

En bref, j’ai trouvé ma lecture très intéressante et instructive. C’est parfois un peu dur, dans le sens où on réalise des choses difficiles à entendre (ou à lire, dans ce cas précis) auxquelles on ne s’attendait pas, mais ce petit livre vaut la peine d’être lu ! Je suis très heureuse que le hasard nous ait réunis !

93 pages. Éditions Jouvence.

Publicités