Un quatrième tome intéressant et plutôt prenant, qui marque également le début d’une histoire…

Couverture Amours fragiles, tome 4 : Katarina

Le troisième tome, Maria, m’avait un peu moins convaincue que les deux premiers, mais mon intérêt a parfaitement rebondi dès les premières pages de ce quatrième tome !

Le titre l’indique clairement : Katarina est le personnage central de ce tome. Habitant en France, où elle travaille pour un journal, je crois, elle se fait appeler Catherine, afin d’éviter tous les soupçons. En effet, elle essaie de ne pas montrer qu’elle est juive, n’étant pas particulièrement pratiquante. 

La question de l’affirmation de sa religion est d’ailleurs très importante dès le début. Le lecteur fait également connaissance de la tante et de l’oncle de Katarina. Ce dernier ne veut pas se cacher, considérant que nier sa religion est lâche. C’est tout un débat qui est évoqué, et je n’ose même pas imaginer la souffrance des millions de personnes qui ont dû faire un choix entre s’affirmer et se cacher.

Ce quatrième tome est aussi celui dans lequel l’histoire d’amour entre Katarina et Martin débute réellement, à mon avis. C’est en tout cas à partir de ce tome que le titre, Amours fragiles, commence à m’apparaître plus évocateur.

Du côté des personnages, j’ai beaucoup apprécié Katarina, son oncle et sa tante, tous les trois très attachants. Martin est un peu moins présent, mais toujours aussi sérieux et bienveillant. D’autres personnages font leur apparition, criants de vérité et très bien dépeints. Les jalousies, méchancetés et bassesses sont traitées et donnent lieu à des intrigues prenantes… dont on sait qu’elles ont certainement été réelles.

Bref, la série Amours fragiles continue d’être intéressante à souhait et il me tarde d’en découvrir la suite (et malheureusement, bientôt la fin). 

64 pages. Éditions Casterman.

Autres tomes chroniqués :

Tome 1 : Le dernier printemps – Tome 2 : Un été à Paris – Tome 3 : Maria – Tome 5 : Résistance – Tome 6 : L’Armée indigne – Tome 7 : En finir…

Publicités