Je suis un peu tombée amoureuse de Serrure, personnage de fiction… dans une fiction. On fait ce qu’on peut, hein…

Couverture La clé d'Oriane

Qui est Serrure ? Le personnage d’un jeu virtuel auquel joue Oriane. Lorsqu’il apparaît dans sa chambre, elle ne comprend pas. Elle pense à toutes les possibilités : voleur, harceleur, blague, hallucinations, abus de médicaments… Mais s’il disait la vérité ? S’il était vraiment là ?

Je me suis attachée à Oriane dès les premières pages. Sa situation, quoique différente de la mienne, me « parle ». Elle est dessinatrice et passionnée de jeux vidéo. Son copain, flic, l’est également, mais commence à se lasser. Quelques pages passent, arrive Serrure, personnage croisé par Oriane dans un jeu. Il débarque tout à coup à ses côtés, mais personne d’autre qu’elle ne peut le voir. S’ensuit une quête pleine d’aventures pour comprendre qui est Serrure et ce qu’il fait là. 

Si je n’ai pas eu de coup de cœur, phénomène ô combien attendu et imprévisible, j’ai tout de même passé un moment très agréable en compagnie de la plume de Leslie Héliade. D’abord grâce à ses personnages. Oriane, avec toute son originalité et surtout Serrure, à la fois drôle et sensible (J’ai pensé à Killian Jones/Capitaine Crochet de Once Upon A Time tout le long du roman, allez savoir pourquoi). Les personnages secondaires sont assez attachants aussi, j’ai eu l’impression d’entrer dans une grande famille, si je puis dire.

Et puis, il y a l’intrigue. Je lis tellement peu de littérature de l’imaginaire que j’ai toujours une petite appréhension… Mais là, ça passe tout seul ! On vit l’aventure avec les personnages, on ressent leurs émotions. Le côté jeu vidéo est très bien exploité ET expliqué, on ne s’y perd pas, il y a de l’action, un peu d’émotion aussi. Le rythme est assez rapide. Certains auront peut-être l’impression que cela ne permet pas de beaucoup développer, mais tout ce qui est essentiel pour comprendre l’intrigue et les personnages est là, rien ne manque. 

Une lecture à aborder comme un bon moment de détente, avec une intrigue intéressante, originale et des personnages parfois loufoques, mais humains et attachants. Un roman rapide à lire, en plus. Alors, qu’attendez-vous ? 

Je remercie Leslie Héliade de m’avoir proposé son roman via le site Simplement. N’hésitez pas à consulter son site, juste ici ! 

196 pages. Autoédité.

Publicités