Prendrez-vous un peu de spleen, accompagné de créatures fantastiques et mythologiques, le tout nappé d’un soupçon d’espoir ? 

Couverture L'espoir de la meute

Je tiens tout d’abord à remercier l’auteur, Philippe Devos, qui m’a envoyé son recueil de poèmes via le site SimPlement.

Si L’espoir de la meute n’a pas été un coup de cœur, j’ai tout de même passé un très bon moment en le lisant. Ce qui m’a le plus marquée : l’écriture et le nombre de thèmes présents.

Le vocabulaire est très recherché (j’ai par la même occasion enrichi le mien 😉 ) et particulièrement précis. Les poèmes sont à lire à haute voix, leur musicalité étant parfaite. Pas moins de seize d’entre eux ont rejoint la liste de mes poèmes préférés (seize pour un recueil entier, c’est énorme !). Je ne sais pas comment décrire la plume de Philippe Devos… Mais elle m’a séduite et envoûtée ! Même si j’étais parfois moins touchée par certains poèmes, je m’émerveillais toujours de la façon dont ils étaient écrits. 

Un exemple : Philippe Devos nous parle de créatures fantastiques et mythologiques. Ce n’est pas forcément ce que je préfère. Parce qu’en général, en poésie, je recherche des émotions et que ces sujets ne m’en apportent pas vraiment. Ce fut le cas aussi ici, mais je ne m’en suis pas désintéressée grâce à la magie des mots. Philippe Devos m’en a mis plein la vue ! 

Les thèmes sont très variés. Parmi eux, la souffrance, la mélancolie, l’amour, l’espoir. La dernière partie du recueil est consacrée à ce dernier. Ces poèmes décomposent la vie sous toutes ses coutures, les plus belles, ainsi que celles qui le sont moins. Au final, les moments les plus tristes, les moins jolis sont magnifiés par Philippe Devos, ce qui fait la force de ce recueil. 

J’ai aussi perçu une certaine critique de la société actuelle à travers les mots de Philippe Devos. Il perce à jour les défauts de l’humanité, nous fait prendre conscience de certains enjeux, et nous fait réfléchir. 

L’espoir de la meute vous intéresse ? Voici sa fiche sur Atramenta !

Publicités