La théorie des gens seuls. Tu parles d’un titre qui a des chances de m’attirer ! Mes yeux sont tombés dessus à la bibliothèque, et je n’ai pas pu empêcher mes mains d’attraper la BD pour l’emporter chez moi et la lire. 

Couverture Monsieur Jean, hors-série, tome 2 : La théorie des gens seuls

* À noter : La théorie des gens seuls est un hors-série de la saga Monsieur Jean. *

Je ne connais pas du tout Monsieur Jean. Alors j’ai eu peur de ne rien comprendre. Mais ce ne fut pas du tout le cas, je vous rassure ! Certes, on ne connaît pas les personnages, donc on devine certains éléments de leurs vies, mais l’essentiel n’est pas là. 

Ici, le personnage principal, c’est Félix. Se retrouvant à la rue, il est hébergé par Jean (le fameux Monsieur Jean, celui que je ne connaissais pas ! ). Célibataire endurci, bien maladroit, il échafaude toutes sortes de théories farfelues, dont celle sur les gens seuls. Le titre est donc en fait celui d’une petite partie, la BD étant constituée de petites histoires qui se suivent. 

Je ne me suis pas particulièrement attachée à Félix (ni aux autres personnages, d’ailleurs), mais je reconnais qu’il est intéressant à analyser. Pourquoi ce célibat ? Pourquoi ce cynisme ? Au final, on ne le connaît pas tellement, mais on sent son malaise, et je pense que derrière toutes ses critiques sur la gent féminine se cache en réalité un homme qui a besoin d’amour. Mais ça, c’est ma théorie à moi ! 

Les dessins sont humoristiques, simples, en noir et blanc. J’avoue que ce ne sont pas ceux que je préfère, mais ils contribuent à l’impression de légèreté qu’offre La théorie des gens seuls. L’humour est aussi bien présent dans les différentes scènes et permet de passer un moment relaxant. Vous avez dit cocooning ? 

Je ne garderai peut-être pas un souvenir impérissable de cette BD, mais si j’en ai l’occasion, je lirai la saga Monsieur Jean, pour tenter d’en savoir plus sur les personnages ! 

Connaissez-vous Monsieur Jean et/ou La théorie des gens seuls ? 

128 pages. Éditions Les Humanoïdes Associés (Tohu Bohu)

Publicités