Dans le monde du web, on appelle influenceur une personne dont les écrits sur une marque ou un produit sont susceptibles d’influencer le comportement d’un nombre significatif de consommateurs. Version moderne du leader d’opinion, l’influenceur blogue et tweete. (déf. de 1min30.com)

Résultat de recherche d'images pour "influenceur meme"

Suivez-moi 😉

Je ne sais plus pourquoi cette question m’est venue : fais-je partie de ces influenceurs du web ? Avec mon modeste blog, qui compte moins d’une centaine d’abonnés ? Puisque j’ai des partenariats avec des auteurs, des maisons d’édition, est-ce que j’incite les gens à acheter, à lire les livres que je lis ? Et surtout, est-ce ce que je veux être ? 

Les influenceurs dont on parle le plus sont souvent ceux qui parlent de marques de vêtements, de maquillage, de restaurants, etc. On parle moins des blogueurs littéraires et des Booktubers, mais ils en font bel et bien partie. Donc je suppose que moi aussi. Il faut savoir que certains sont même payés par certaines marques, afin de faire vendre… en douce. Oui, parce que beaucoup de gens ne se rendent même pas compte que c’est une façon de faire du marketing. Et ça marche. 

De mon côté, je ne suis jamais tombée dans ce panneau. J’ai eu quelques doutes,(« Devrais-je faire du contouring, moi aussi ? ») mais je n’ai pas craqué. Je n’ai jamais été une grande fan de tout ce qui était à la mode. Si un vêtement ne me plaît pas, je ne l’achète pas, même s’il est top tendance. Simplement parce que je suis moi-même, je ne rentre pas dans la case « je veux être comme tout le monde ». Ce n’est pas parce que quelqu’un me dit que tel rouge à lèvres est magnifique que je suis obligée d’être d’accord, même si j’aime beaucoup cette personne. 

Pour les livres, c’est la même chose. J’ai eu envie de découvrir certains romans grâce à des booktubers, par exemple, mais cela ne veut pas dire que j’ai envie de lire tout ce qu’ils lisent. Je fais mes propres choix, je sais si un livre à une chance de me plaire ou pas. 

Il me semble pourtant qu’on essaie d’inciter les gens à être eux-mêmes, à s’accepter comme ils sont. Alors valoriser les influenceurs, ça me semble contradictoire. Parce que si certains sont capables de faire leurs propres choix, d’autres se font avoir, tombent dans le panneau, succombent à la mode pour faire comme tout le monde, et c’est un peu dommage. Ces gens-là savent-ils qui ils sont réellement, ce qu’ils aiment ? Ou sont-ils des calques, des clones, presque des robots (avec des émotions) ? J’ai entendu certains influenceurs dire « Soyez vous-mêmes ! Vous êtes parfaits tels que vous êtes ! » SUPER !! Sauf que deux minutes après, j’entends  » Vous ne pourrez plus jamais sortir sans avoir fait ce contouring hyper facile. Vous vous sentirez bien plus belle comme ça.  » Ah, donc accepte-toi, mais avec contouring… (J’exagère un peu, mais c’est pour vous montrer ce genre d’aberrations que je remarque parfois. Et puis, tous les « influenceurs » ne sont pas comme ça, heureusement !) 

Où je me situe, moi ? 

Dans tout ça, je me questionne. J’ai à peine 80 abonnés, alors je ne fais pas grand dégât, mais j’ai peur qu’un jour, on me dise  » Je lis tout ce que tu aimes, et je ne lis jamais les livres que tu n’as pas aimés. » Pourquoi faire cela ? Mon but, c’est simplement de partager mes lectures, mes avis; pas de vous dire quoi lire ou ne pas lire ! Vous êtes capables de déterminer si un livre vous convient ou pas ! Et puis, on a le droit de ne pas être d’accord ! Lorsque j’écris que je conseille un livre, qu’il faut absolument lire tel roman, c’est bien sûr à prendre au second degré ! Si le résumé ne vous attire pas, ne lisez pas le bouquin, c’est tout simple. 

Mes partenariats sont là pour vous faire découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux livres, mais ils sont là au même titre que mes autres lectures : ce sont les miennes et vous n’êtes pas obligés d’avoir les mêmes.

Ai-je envie de faire partie des influenceurs ?

NON. Parce que je crois à l’individualité. Et que je crois que mes abonnés et lecteurs décident de leurs lectures par eux-mêmes. Qu’ils sont capables de faire la distinction entre mes goûts et les leurs, entre ce qui m’attire et ce qui les attire. Tout comme je suis des blogueurs qui aime la bit-lit, par exemple, alors que moi, ça ne m’attire pas du tout. Et que je n’en lirai pas. Jusqu’à ce que je trouve un résumé qui me botte vraiment (Bonne chance pour dégoter ça ! 😉 ) 

Finalement, je crois à l’influence positive. Celle qui fait découvrir des choses inconnues. La personne qui te conseille un livre dont tu n’as jamais entendu parler, sans que tu te sentes obligé de le lire s’il ne t’attire pas. Une youtubeuse beauté qui parle d’un produit, que tu ne te sentirais pas obligé d’acheter, alors que ce produit ne rentre pas dans ton budget (on en parle, du coût du maquillage ?). Un blogueur qui te parle d’un vêtement à la mode, mais que tu ne te procurerais que s’il te va et si tu le trouves à ton goût.

Bref, regardez ce que les autres lisent, comment les autres s’habillent, se maquillent, comment ils vivent, inspirez vous d’eux si vous en avez envie. Mais conservez votre instinct, votre personnalité et votre jugeote ! Faites ce qui VOUS fait plaisir ! Ne faites pas les choses « parce que ça fait bien ». Le maquillage est ta passion ? Amuse-toi ! Tu aimes porter des vêtements qui ne vont pas ensemble ? Vis ta vie, sois heureux et sois ta propre influence ! 

La parole est à vous ! 

Faites-vous partie de ces « influenceurs du web » ? Voulez-vous en faire partie ?

Êtes-vous influencés par des blogueurs ? Dans quel(s) domaine(s) ?

Dans vos centres d’intérêt, suivez-vous les tendances ? Que faites-vous si elles ne vous plaisent pas ?

Vous êtes-vous déjà déjà habillés, maquillés d’une façon qui ne vous ressemblait pas, simplement pour faire comme quelqu’un que vous admiriez ? Et/ou avez-vous déjà lu un livre ou vu un film (qui ne vous intéressait pas) parce qu’un blogueur/youtubeur que vous appréciez l’avait aimé ? 

Que pensez-vous que cela apporte à quelqu’un d’être considéré comme un influenceur ?

La citation de la fin

Parce que influencer une personne, c’est lui donner son âme. Elle ne pense plus ses propres pensées, elle ne brûle plus de ses propres passions. (…) Elle devient l’écho de la musique d’un autreelle joue un rôle qui n’a pas été écrit pour elle.

De quel roman cette citation est-elle tirée ? Réponse ici 😉

Publicités