Toujours dans la simplicité et dans le quotidien des personnages, ce volume 2 est un brin au-dessus du premier, à mon avis.

Couverture L'immeuble d'en face, tome 2

Les personnages du premier tome sont toujours présents : le jeune couple, Claire et Louis, le couple plus âgé avec Gipsy, leur chien, et la maman célibataire et son petit garçon, accompagnés cette fois d’une petite fille (voir couverture).

C’est toujours le quotidien des gens qui est raconté par Vanyda. On pourrait croire que c’est ennuyeux et pourtant, difficile de refermer cette BD ! On s’attache facilement à ces personnages, on peut aussi se reconnaître ou reconnaître des amis ou des membres de notre famille en eux. 

Je persiste à dire que les dessins auraient été mieux s’ils avaient été en couleur… surtout lorsque je regarde cette couverture ! Les personnages sont beaux et les couleurs auraient ajouté un peu de gaieté aux visuels.

Comme je le disais, j’ai trouvé que le volume 2 était un chouïa meilleur que le volume 1. Le secret ? Plus d’émotions ressenties, une fin en suspens qui donne envie de se jeter sur le troisième tome pour savoir si… 

Je n’allais quand même pas tout vous dévoiler 😉

Bref, c’est une BD que je conseille à tous ceux qui ont envie de passer un moment simple, plutôt léger, axé sur le quotidien des gens ordinaires. 

Connaissez-vous d’autres BD de ce style ?

157 pages. Éditions La boîte à bulles.

Pour voir la chronique du volume 1, c’est par ici–> L’immeuble d’en face, volume 1