Un voyage à Hawaï, la mer, la découverte d’une nouvelle culture, de plats inconnus… Rien ne peut venir troubler ce bonheur, si ? Bah si, justement ! Attention coup de gueule (mais pas que).

Couverture Calendar girl, tome 05 : Mai

Dans ce cinquième tome, Mia part donc à Hawaï. Son client est un créateur de maillots de bain pour femmes avec des rondeurs. Mia, avec son 38/40, est donc choisie pour faire partie des publicités. Elle profite de sa relative liberté pour faire venir sa meilleure amie, Ginelle et sa sœur, Maddy quelques jours. 

Premier problème : le client du mois est à peine présent dans le roman. La raison est très simple : il n’y a rien de sexuel entre lui et Mia, il ne présente donc aucun intérêt pour la narration. Dommage, cela aurait été un peu différent, Mia aurait certainement pu apprendre quelque chose de lui. Et elle ne se serait pas jetée sur le premier beau mec venu ! 

Oui, car vous vous en doutez bien : puisqu’Angel (le nom du client, j’ai voulu faire preuve de bonne foi, j’ai regardé 😉 ) n’est présent que deux fois, il fallait bien un autre mec. Un beau mec pour coucher avec Mia ! Celui-ci se nomme Taï, il est Hawaïen et est le partenaire de Mia pour les shooting photos. Et dès leur rencontre, c’est chaud ! Si le personnage en lui-même est intéressant, il n’a malheureusement pas pu être très développé étant donné la presque omniprésence du sexe. On est dans de la romance érotique, d’accord, mais il faut savoir s’arrêter. D’autant plus que les descriptions des ébats s’étalent sur des pages et des pages…

Ceci dit, c’est un choix comme un autre. Si Mia décide de sauter sur tout ce qui bouge, c’est son problème. Là où ça me dérange, c’est que ça ne correspond pas à ce qu’elle nous raconte dans le premier tome. Elle dit tomber amoureuse de tous les hommes avec lesquels elle couche et brusquement, elle ne tombe plus amoureuse… N’oublions pas sa jalousie suprême à l’idée que Wes (client de janvier) puisse coucher avec UNE autre femme alors qu’elle s’envoie en l’air avec PLUSIEURS mecs et que cela ne la gêne pas plus que ça… Bref, l’image de la femme en prend un petit coup, alors que Mia me plaisait bien au début de la saga.

Et puis le pompom ! Deux choses m’ont un peu choquée dans ce tome-ci. 

1) Alors que Mia est dans la famille de Taï, elle remarque que les femmes se baladent en maillot de bain. Pas de soucis jusque là. SAUF quand elle explique que « elles peuvent se le permettre puisqu’elles sont toutes minces ». Voilà. En gros, si vous n’êtes pas mince, vous ne devriez pas vous permettre de vous promener comme bon vous semble, vous pourriez choquer les gens ! La remarque (venant d’un personnage féminin « avec des rondeurs » et qui assume totalement ! ) m’a réellement dérangée. D’autant plus que c’est écrit par une femme. 

2) Maddy a un copain. Elle discute de sexualité avec Mia, puis Ginelle déclare qu’elle « doit apprendre à sucer, sinon elle ne gardera pas son copain !  » Je suis un peu sans mots. Mais quelle image de la femme Audrey Carlan essaie-t-elle de passer ? Et quelle image de l’homme également ? Car en suivant cette logique, on suppose donc que les hommes ne sont intéressés par une femme que si elle suce bien. L’intelligence ? Passé de mode ! L’humour ? À la trappe ! * À noter : je pense que c’était censé être de l’humour (j’espère), mais il est très déplacé.

Je trouve aussi que le langage est de plus en plus vulgaire. Je ne vous parle même plus des surnoms que se donnent Mia et Ginelle. Je n’ai jamais compris cela. On n’accepterait probablement pas que notre copain nous salue en disant « Salut, ma salope ! », mais si notre meilleure amie nous affuble de ce surnom, aucun problème ! 

Tout n’est pas noir, heureusement ! 

Le tout est fluide, se lit en un rien de temps et j’ai apprécié le voyage à Hawaï. On en apprend un peu sur la culture de cette île et ça m’a encore plus donné envie d’y voyager et de la découvrir de mes propres yeux. 

Je continuerai probablement la saga pour connaître le fin mot de toute cette histoire, mais le mois de juin ne me dit rien qui vaille. Mia s’extasie déjà devant l’idée de rencontrer un beau gosse… (vous me voyez lever les yeux au ciel ?) Bref, pour le moment, je pense faire une longue pause. 

Suite à cette lecture, je compte faire un article concernant les messages passés dans les romans de New Romance que j’ai lus jusqu’à présent. Je compte sur vous pour me faire part de vos avis ! 

Suis-je parano ? Est-ce que je vois trop de mal dans cette saga ? Donnez-moi vos avis !

155 pages. Éditions Hugo Roman. Collection New Romance.

Les autres rendez-vous de Mia : 

Calendar Girl Janvier

Calendar Girl Février

Calendar Girl Mars

Calendar Girl Avril

 

 

Publicités