Une BD à la fois jolie, touchante, drôle et explicative sur la trisomie de la petite fille de l’auteur. À lire ! 

Couverture Ce n'est pas toi que j'attendais

Partout, je voyais ce titre. Omniprésent sur les réseaux sociaux, sur tous les sites littéraires et sur les blogs, il me tentait énormément. Alors quand j’ai vu que la bibliothèque dans laquelle je suis inscrite l’avait également, j’ai sauté sur l’occasion ! 

Et j’ai bien fait ! 

Les dessins sont simples et chaque chapitre est monochrome. Une originalité qui rend la bande-dessinée très jolie et qui permet de se concentrer sur le contenu. Et quel contenu ! Fabien Toulmé, marié à une Brésilienne, a une petite fille, Louise. Sa femme en attend une deuxième. Le couple sera alors confronté à une maladie que beaucoup de parents redoutent : la trisomie.

C’est avec beaucoup de sincérité que Fabien Toulmé s’adresse aux lecteurs. La peur d’avoir un enfant trisomique (ou même tout simplement malade) le tenaillait, alors sa réaction n’a pas été des plus belles lorsqu’il a vu la petite Julia pour la première fois. Alors que les médecins lui assuraient que le bébé était tout à fait « normal », le papa, de son côté, a tout de suite compris que quelque chose n’allait pas. Et moi, je me demande comment ça se fait que, même après la naissance, tout le monde persistait à dire que la petite n’était pas trisomique…

La grande difficulté du couple : accepter cet enfant, qu’ils auront à charge peut-être toute leur vie. Comment supporter les regards, comment se défaire des préjugés ? C’est le genre de questions que se pose Fabien Toulmé dans cet ouvrage. Avec sincérité, humour et avec une envie de partage, tout simplement. 

Ce n’est pas toi que j’attendais se veut aussi une BD informative. L’auteur nous explique ce qu’est la trisomie, comment elle peut survenir, les conséquences, de quelle façon les trisomiques peuvent être pris en charge, etc., le tout de manière très simple et humoristique. Il n’y a donc aucune lourdeur, ni de jargon trop scientifique et l’intérêt du lecteur n’en est que plus présent. 

Bref, c’est une lecture que je conseille. Elle devrait plaire à un grand nombre de lecteurs, que ce soit pour l’histoire de cette famille pour laquelle l’amour est plus fort que tout ou pour en savoir plus sur la trisomie. 

Et vous, comment combattez-vous les préjugés ?

244 pages. Éditions Delcourt.

Publicités