Couverture Hunger games, tome 1

Premières lignes

À mon réveil, l’autre côté du lit est tout froid. Je tâtonne, je cherche la chaleur de Prim, mais je n’attrape que la grosse toile du matelas. Elle a dû faire un mauvais rêve et grimper dans le lit de maman. Normal : c’est le jour de la Moisson. 

Je me redresse sur un coude. Il y a suffisamment de lumière dans la chambre à coucher pour que je les voie. Ma petite sœur Prim, pelotonnée contre ma mère, leurs joues collées l’une à l’autre. Dans son sommeil, maman paraît plus jeune, moins usée. Le visage de Prim est frais comme la rosée, aussi adorable que la primevère qui lui donne son nom. Ma mère aussi était très belle, autrefois. À ce qu’on dit.  

J’arrive dix mille ans après la planète et je découvre seulement maintenant Hunger Games. Je n’ai ni lu les livres, ni vu les films (c’était fait exprès, d’ailleurs, je voulais lire la saga avant d’en voir les adaptations). La dystopie n’est pas un genre que je lis beaucoup. Pas que ça ne m’intéresse pas, mais je ne sais pas par quoi commencer. C’est désormais chose faite… et ça me plaît bien.

Déjà, j’aime bien le personnage de Katniss, ses valeurs et surtout son dévouement pour sa famille et principalement pour sa petite sœur, Prim. C’est une héroïne un peu badass, qui a du caractère et qui le montre, que ça plaise ou non.

Le monde décrit dans l’histoire est très intéressant. Les informations sont données au compte-goutte, ce qui ôte l’impression de lourdeur que l’on peut ressentir lorsqu’un monde est décrit sur de nombreuses pages. Suzanne Collins mêle bien l’intrigue, l’action et la description.

L’ensemble est prenant. Je n’ai pas trop envie de lâcher mon livre. Je suis surprise par certains éléments, auxquels je ne m’attendais pas du tout. Par exemple, le traitement des tributs, de ceux qui vont participer aux Hunger Games, complètement équitable, peu importe le district d’où les jeunes viennent (le district Un étant généralement plus privilégié que le district Douze, duquel Katniss est originaire). 

Bref, une bonne lecture, surprenante par moments, que j’ai hâte de continuer.

Qu’avez-vous pensé de ce premier tome ? Y en a-t-il qui ne l’ont pas lu ? Si oui, pour quelle(s) raison(s) ? 

Publicités