11 ans. C’est l’âge qu’avait la petite fille lorsque tu as abusé de sa confiance. Tu étais un prédateur, mais t’en es-tu rendu compte ? Voyais-tu l’émerveillement s’envoler très loin de cette petite fille tandis qu’elle donnait tout ce qu’elle pouvait pour toi ? 

Après toi, le monstre dans sa tête est arrivé. Le noir est devenu la couleur de sa vie. Elle a occulté ton souvenir pendant de nombreux mois. Elle reconnaissait le mal-être qui s’emparait d’elle sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Elle était désemparée. 

La petite fille a grandi trop vite. Elle a vu le monde tel qu’il était: rempli de méchants, un peu comme dans les contes de fées. Sauf que les princes charmants n’existent pas toujours et qu’ils ne viennent pas forcément sauver les princesses en détresse. Surtout s’ils ne connaissent pas leur existence.

Aujourd’hui, que fais-tu ? Est-ce que tu penses à ces moments où tu absorbais sa volonté ? Probablement pas. Tu vaques sans doute à tes occupations, sans savoir que tu as détruit une partie de son cœur. Peut-être même que tu es mort. Malgré la haine que la petite fille a pu ressentir à ton égard, elle ne te le souhaite pas.

Elle remet tranquillement son cœur en état de marche. Elle m’apprivoise. Elle veut apprendre à connaître l’adulte qui a pris sa place. Elle se sent en sécurité, maintenant. Elle sait qu’elle peut faire confiance à nouveau. Elle veut aimer à nouveau.

Maintenant, elle a 23 ans. Sa vie n’est pas parfaite. Le monstre ne l’a pas quittée, il la surveille. Mais un ange est apparu et la protège. Elle n’a plus peur de toi. Elle te pardonne. 

La petite fille est devenue grande. 

Publicités